Stratégie

Quelle est la nouvelle politique sportive du LOSC ?

Alors que le LOSC alimente plus la rubrique « départ » en ce début de marché des transferts, la formation nordiste tente d’appliquer une nouvelle politique sportive devant permettre au club de devenir auto-suffisant sur le plan financier. Une nouvelle orientation qui ne devrait pas pour autant freiner ses ambitions. Explications…

Après avoir procédé à un changement d’entraîneur en fin d’exercice 2014-15 afin de répondre à une nouvelle orientation sportive, le LOSC poursuit sa feuille de route en cherchant actuellement à se séparer de certains éléments clés de son effectif percevant de grosses rémunérations.

Une première juteuse opération financière a été réalisée avec la cession de son défenseur central international danois, Simon Kjaer, au club turc de Fenerbahce contre une indemnité évaluée à 7,75 M€. Alors que le club nordiste avait déniché le joueur au VfL Wolfsburg deux ans plus tôt contre une somme de 2 M€, il enregistre une jolie plus-value financière.

Comptablement, ce transfert est clairement une belle opération pour le club. Alors qu’il ne restait plus qu’un million d’euros à amortir sur ce transfert, la vente du joueur au club stambouliote rapportera une valeur nette comptable de l’ordre de 6,75 M€. Il s’agit d’une transaction importante car, d’après les informations révélées par nos confrères de France 3, la formation nordiste doit fournir à la DNCG la garantie d’un apport financier de l’ordre de 15 M€ avant le 30 juin afin d’équilibrer ses comptes. La vente d’Idrissa Gueye est également programmée afin d’éviter un nouvel investissement actionnarial.

Le LOSC axera son recrutement sur de jeunes éléments

Aujourd’hui, la direction du LOSC cherche à réorganiser sa politique sportive afin de cesser les déficits importants accusés en fin d’exercice. Possédant une masse salariale trop importante par rapport  à la structure des revenus du club, le LOSC a accumulé près de 19,5 M€ de pertes entre 2012 et 2014. Des résultats financiers qui ont clairement refroidi Marc Coucke dans sa volonté d’acquérir une part plus importante du capital social du club.

Afin de remédier à cela, le LOSC cherche aujourd’hui à se séparer de la plupart de ses gros salaires tout en les remplaçant par de jeunes éléments moins gourmands sur le plan salarial et possédant l’avantage de représenter une éventuelle plus-value à la revente. Le recrutement de Sofiane Boufal en provenance du SCO Angers à l’hiver dernier répond complètement à cet objectif.

simon kjaer départ losc

Le LOSC cherche actuellement à transférer les gros salaires du club possédant une forte valeur marchande

Ainsi, des joueurs comme Balmont, Basa ou encore Roux –  bénéficiant de salaires importants – ne seront pas retenus s’ils parviennent à trouver un nouveau challenge. Pour remplacer ces départs, le club va désormais miser sur des espoirs évoluant notamment à l’étage inférieur.  Le défenseur central de l’AS Nancy-Lorraine, Clément Lenglet, âgé de 19 ans, est un profil qui intéresse notamment le club. Jordan Ayew plait également beaucoup aux décideurs nordistes même si son recrutement risque d’être trop onéreux pour les finances du club.

Par le bais de cette politique, qui s’appuiera également sur un centre de formation qui a déjà fait ses preuves dans un passé récent, le LOSC espère réduire drastiquement la voilure sur le plan financier en soulageant sa masse salariale tout en conservant ses ambitions sur le plan national. Si le club n’est pas taillé pour viser une place en C1 lors de chaque saison – alors qu’il lui faudrait atteindre cet objectif s’il souhaitait conserver son train de vie des dernières saisons – les dirigeants espèrent néanmoins obtenir régulièrement une place qualificative pour une compétition européenne.

La réussite de cette politique passera par la détection de profils à fort potentiel, capables d’éclore au sein du contexte lillois. Le LOSC n’aura alors plus le droit de commettre une erreur similaire à celle du recrutement de Marvin Martin, acheté au FC Sochaux pour 12 M€ et payé 200 000 €/mois, qui n’est jamais parvenu jusqu’à présent à progresser au sein de l’effectif lillois. Une opération financière onéreuse qui pèse toujours sur les finances du club…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer