Economie

OGC Nice : le club prêt à casser sa tirelire pour prolonger Hatem Ben Arfa ?

dossier ogc nice ben arfa

Joueur clé de l’excellente saison 2015-16 accomplie par les Azuréens, Hatem Ben Arfa n’a toujours donné aucune indication quant à sa destination pour la saison prochaine. Si la direction niçoise garde un infime espoir de conserver son joueur, elle réfute néanmoins les chiffres évoqués par le quotidien L’Equipe concernant la proposition salariale formulée à l’attention de son meneur de jeu. Eclairage…

Les propos tenus vendredi dernier par Alex Zheng, nouvel investisseur auprès de l’OGC Nice, au sujet d’Hatem Ben Arfa alimente toutes les rumeurs au sujet de l’avenir du meneur de jeu des Aiglons. D’après les informations dévoilées par l’édition de dimanche de L’Equipe, la direction niçoise, appuyée par l’arrivée de nouveaux actionnaires, aurait formulé une proposition alléchante à son meilleur buteur afin de pouvoir conserver Hatem Ben Arfa dans son effectif lors de la saison prochaine.

En fin de contrat avec les Aiglons après un exercice 2015-16 très réussi, Ben Arfa aurait ainsi reçu une proposition salariale de l’ordre de 450 000 € brut par mois, assortie d’une incroyable prime à la signature de 5 M€ ! Une offre qui constituerait un effort financier incroyable – voire impossible – pour un club comme l’OGC Nice sans l’appui financier de ses actionnaires.

Dans un communiqué publié sur son internet dimanche après-midi, la direction de l’OGC Nice n’a pas tardé à réagir face aux chiffres révélés par le quotidien L’Equipe. « Si le club conserve l’espoir (utopique ?) de voir l’international français prolonger l’aventure dans le club qui lui a permis d’atteindre la plénitude de son talent la saison dernière, l’OGC Nice ne peut laisser se propager, auprès des lecteurs et plus particulièrement auprès de ses supporters, des informations aussi décalées sur les moyens financiers à sa disposition » peut-on ainsi lire sur le site officiel du club niçois.

Et Julien Fournier, Directeur Général de l’OGC Nice, en a rajouté une couche dans l’édition du jour de l’Equipe. « L’arrivée de nouveaux investisseurs à Nice ne doit pas alimenter tous les fantasmes, nous n’allons pas changer de train de vie de manière inconsidérée » a alors indiqué le dirigeant niçois, tout en confirmant néanmoins avoir émis une offre à l’attention de Ben Arfa afin de prolonger son séjour au sein du club azuréen.

Pourquoi l’OGC Nice ne peut offrir un tel salaire à Ben Arfa ?

La direction niçoise dit-elle la vérité en démentant les informations de L’Equipe ou cherche-t-elle à cacher ses nouveaux moyens financiers pour ne pas subir une soudaine inflation des prix sur les joueurs qu’elle lorgne lors de ce mercato estival 2016 ? A première vue, l’OGC Nice ne semble pas disposer de ressources financières suffisantes pour proposer un tel contrat à Hatem Ben Arfa.

Au cours des dernières saisons, l’OGC Nice a généré des revenus opérationnels compris entre 35 et 40 M€ pour une masse salariale navigant autour de la barre des 25 M€. En proposant à Hatem Ben Arfa un salaire de 450 000 € brut par mois, l’OGC Nice devrait alors supporter une charge salariale de l’ordre de 6,9 M€ par exercice en y incluant les cotisations patronales. Un montant qui correspondrait à plus de 25% de la masse salariale globale du club !

D’autant que l’OGC Nice ne possède pas une marge de manœuvre importante sur ce poste de dépenses et tout effort conséquent pourrait mettre à mal l’équilibre financier global du club. Au cours des dernières saisons, le club a présenté un ratio masse salariale sur CA opérationnel de l’ordre de 67%, soit un score légèrement inférieur au seuil maximal préconisé par l’UEFA (70%) pour atteindre l’équilibre budgétaire.

Enfin, les différents calculs n’intègrent pas l’énorme prime à la signature qui serait offerte par l’OGC Nice, à hauteur de 5 M€ ! Même si un tel montant peut être amorti comptablement en fonction de la durée de prolongation signée par Ben Arfa, cela représenterait tout de même une surcharge comptable de l’ordre de 1,666 M€ en cas de prolongation contractuelle de 3 ans. Ainsi, selon les chiffres annoncés dans la presse, une prolongation de 3 ans de Ben Arfa pèserait plus de 25 M€ dans les comptes du club, soit plus de 8,3 M€ par exercice !

Malgré l’arrivée de nouveaux actionnaires, la concrétisation de ce dossier à un tel tarif semble impossible pour l’OGC Nice. Si Hatem Ben Arfa a probablement reçu des offres de cet acabit de la part de quelques cadors européens s’étant penchés à son sujet, le milieu de terrain devra sans doute à nouveau réaliser un sacrifice financier pour poursuivre l’aventure auprès des Aiglons.

Edit : Après une nouvelle vérification des règles comptables en vigueur en France, il n’est visiblement pas possible d’amortir la prime versée à la signature sur la durée du contrat. La somme totale doit alors être intégrée dans la masse salariale de l’exercice en cours. Un excellent article publié par nos confrères d’OMForum sur le cas A. Ayew permet de comprendre les différences de mécanique comptable entre la France et certains de nos voisins dont le Royaume-Uni.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Capture vidéo Ligue 1 (Youtube)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer