Economie

Olympic Nice Stadium : le stade qui coûtera le plus cher aux contribuables…

ogc nice développement chine

Depuis juin 2011, Nice a été désignée comme ville hôte pour l’Euro 2016. Cela est dû au projet de construction d’un nouveau stade, l’Olympic Nice Stadium dans la plaine du Var qui devrait être livré en juin 2013. Retour sur un projet qui a connu de multiples rebondissements et qui est encore sévèrement critiqué par les membres de l’opposition locale…

Comme le grand stade de Lille, nous entendons beaucoup parlé du nouveau stade de Nice mais nous ne voyons pas avancer le projet. Pour le cas azuréen, cela est principalement dû au changement de municipalité qui a conduit à un changement de projet. Initialement, Jacques Peyrat, ancien maire de Nice, avait prévu en 2002 la reconstruction du stade du Ray à l’emplacement de l’ancien site. Entre temps, le Gym évoluerait à Monaco ou à Cannes. Mais ce projet a été annulé en deux temps : en 2006, le tribunal administratif de Nice annule le permis de construction du nouveau stade pour irrégularités constatés et délit de favoritisme concernant l’attribution des marchés. Et en 2008, l’élection du nouveau maire Christian Estrosi conduit à l’élaboration d’un nouveau projet plus ambitieux au sein de la Plaine du Var.

En 2009, la société Vinci Construction a été choisie pour la réalisation de ce projet selon un partenariat « public-privé ». Ce choix s’est inspiré de celui du LOSC qui a choisi le même constructeur et le même mode de financement.

Le coût de construction devrait s’élever à 245 millions d’euros selon le Maire de Nice. L’Etat participera au financement initial à hauteur de 18 millions d’euros, prime accordée à tous les travaux des stades en vue de l’euro 2016. Le Conseil Général financera également 20 millions d’euros concernant ce projet. Le reste de l’apport initial sera effectué par la société Vinci qui obtiendra une concession de 27 ans pour exploiter mais aussi entretenir le stade.

En contrepartie, la ville de Nice paiera un loyer de 8,3 millions d’euros par an pendant 27 années. Ensuite, le stade appartiendra à la ville qui aura le droit d’attribuer une nouvelle concession. Le club de l’OGC Nice s’acquittera d’une somme de 3 à 4 millions d’euros à la société concessionnaire suivant les recettes de billetterie engendrées.

Une autoroute gratuite à Nice grâce au stade…

Ce projet a reçu de vives critiques de la part de l’opposition socialiste et écologiste locale. Elle estime que le projet est surdimensionné pour une équipe qui n’attire même pas 15 000 personnes de moyenne actuellement. Selon le magasine Capital, les coûts engendrés par ce stade seront supportés à hauteur de 634€ par foyer fiscal niçois. En d’autres termes, le nouveau stade niçois est celui qui a le coût le plus élevé parmi tous les stades en construction ou en rénovation retenus pour l’Euro 2016.

Enfin, le nouveau stade possèdera une capacité de 35 000 places et sera livré en juin 2013. Il devrait permettre au club de l’OGCN de passer un cap et de devenir ambitieux. Et bonne nouvelle pour les Niçois : la portion d’autoroute A8 reliant Nice-Est à Nice Saint-Isidore devrait être gratuite. Il s’agit d’un cadeau de Vinci qui exploite également la concession autoroutière traversant Nice…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer