Economie

L’OL cherche toujours son partenaire de naming

Alors que l’Olympique Lyonnais a inauguré son nouveau stade en janvier, ce dernier n’a toujours pas reçu son nom définitif faute d’accord de naming signé. Si Jean-Michel Aulas se montre confiant sur ce dossier, il ne compte néanmoins pas se presser afin d’obtenir un accord à la hauteur de ses objectifs financiers. Explications…

Quelle entreprise sera le partenaire de naming de la nouvelle enceinte de l’Olympique Lyonnais ? A l’heure actuelle, la question reste en suspens même si Jean-Michel Aulas commente régulièrement ce sujet. D’après le patron de l’OL, des discussions sont en cours avec notamment des entreprises étrangères même si ce dernier préfèrerait associer le nom de son enceinte à une firme française. Néanmoins, il ne compte pas se presser afin d’obtenir un montant conforme au marché européen.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Lors d’une interview accordée samedi dernier à nos confrères de Sport24, Jean-Michel Aulas est revenu en longueur sur la question. « Les expériences des autres clubs sur le sujet nous ont retardés. Dans le modèle PPP, les concessionnaires ont souvent pris l’engagement auprès des collectivités d’apporter le naming mais ils l’ont fait à des prix qui ne correspondent pas du tout au marché. Nous avons décidé de prendre notre temps. Avec le Parc OL, on a un champion français, un produit unique en France et en Europe sur le plan technologique qui a une visibilité mondiale. Cela a une valeur qu’il ne faut pas brader. Certaines négociations n’ont pas abouti car on ne voulait pas accepter une valorisation en dessous de la vraie valeur du stade. On a donc maintenu notre approche de prix. On discute actuellement avec plusieurs groupes dont certains français » a alors indiqué le patron de l’Olympique Lyonnais.

Toujours à ce sujet, Jean-Michel Aulas avait également évoqué la possibilité d’entrer en négociation avec l’opérateur téléphonique Orange lors de sa participation à la matinale de BFM Business mercredi dernier. Le nom de l’opérateur avait notamment été lancé par le présentateur Stéphane Soumier et Jean-Michel Aulas avait alors répondu que c’était une possibilité.

Depuis, un membre de la direction d’Orange a réagi dans les colonnes du Journal du Dimanche au sujet de cette possibilité. Selon ce responsable, l’opérateur téléphonique n’est nullement intéressé pour obtenir le naming de la nouvelle enceinte de l’OL à un tel prix. L’opérateur ne souhaite pas émettre une proposition financière comprise entre 8 et 10 M€ par exercice – objectif financier fixé par Jean-Michel Aulas – pour apposer son nom à l’édifice.

L’autre nom qui filtre depuis plusieurs mois est celui de l’actuel sponsor maillot Hyundai. Mais la direction du constructeur automobile n’a jamais commenté cette possibilité. En attendant, Jean-Michel Aulas a déjà prévenu que l’accord ne rentrerait pas en vigueur avant le début de la saison prochaine en raison de l’exploitation du stade pour l’Euro. Car l’UEFA ne tolère pas les accords de naming pour son événement. Cela donne donc quelques mois supplémentaires à la direction lyonnaise pour boucler ce dossier plus complexe qu’il n’y parait…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © OL – Olympique Lyonnais (Facebook)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer