Economie

Pourquoi l’OM ne se sépare pas de Michel ?

Malgré les importantes difficultés sportives actuellement traversées par l’Olympique de Marseille et une colère contenue de certains joueurs de l’effectif, la direction du club olympien a pourtant décidé de conserver pour le moment son technicien Michel. Des raisons économiques sont évoquées dans l’entourage du club pour expliquer une telle décision. Explications…

« Le coût total d’un départ de Michel et de son staff est compris entre 2,5 et 3 M€. Il faut le provisionner… Du coup, à Zurich, ce fut une réunion essentiellement basée sur le sportif. » C’est en ces termes qu’un proche du dossier s’est exprimé aujourd’hui dans le quotidien L’Equipe. Ainsi, d’après l’entourage du club marseillais, les indemnités de licenciement auxquelles Michel ne souhaiterait pas renoncer seraient la première cause de non-renvoi du technicien marseillais.

Un tel raisonnement économique semble pourtant caduc à la lecture des résultats actuels. Suite aux contre-performances chroniques enregistrées par le club au cours des dernières semaines, l’OM ne cesse de dégringoler au classement. Une perte de places qui aura évidemment une incidence non-négligeable sur les recettes enregistrées par le club lors de cet exercice 2015-16.

En maintenant une telle trajectoire sportive, l’OM s’expose ainsi à une diminution importante de ses recettes télévisuelles. En achevant l’exercice au 13ème rang, le club olympien devrait recevoir une prime sportive « saison en cours » de l’ordre de 3 M€. Il s’agit alors d’un montant en baisse de 7,3 M€ par rapport à la 4ème place obtenue lors de l’exercice précédent. Le simple fait de remonter autour de la 9ème place permettrait à l’OM de récupérer autour de 2 M€.

De plus, en achevant l’exercice à un tel rang, le club compromet également le critère de redistribution « classement sportif 5 saisons révolues » qui tiendra compte à partir de la saison prochaine du mauvais classement obtenu lors de cet exercice 2015-16. Un classement final compris entre la 13 et la 15ème place pourrait entraîner un nouveau manque à gagner autour de 1 M€ sur 5 ans par rapport à une place dans le top 5.

Enfin, et de façon bien plus alarmante, l’OM n’a toujours pas assuré son maintien en Ligue 1. Au cours des 8 dernières journées, le club olympien n’a remporté aucune rencontre de championnat et le club avance à un rythme de 0,625 point par match. A une telle « allure », l’OM finirait la saison avec 43 points. En réalisant la même conjoncture pour ses adversaires directs au maintien, le GFC Ajaccio et le Stade de Reims finiraient la saison avec 42 points… De plus, les derniers résultats olympiens ont eu tendance à empirer avec deux défaites consécutives enregistrées à domicile face au Stade Rennais et en déplacement à Bastia.

Evidemment, en cas de relégation, ce n’est pas seulement 2,5 à 3 M€ qui sont en jeu ! Générant un CA opérationnel naturel avoisinant la barre des 100 M€ par exercice, l’Olympique de Marseille s’exposerait à une véritable catastrophe industrielle en cas de descente avec des recettes opérationnelles qui seraient divisées par 3.

Si l’OM possède encore un matelas confortable sur la zone rouge, lui permettant d’éviter de cogiter autour du scénario catastrophe, il est néanmoins assez peu probable que le club olympien refuse de se séparer de Michel car il ne souhaite pas payer des indemnités de licenciement. D’autant que la situation sera similaire d’ici quelques semaines à moins qu’une clause de performance ait été insérée dans l’accord contractuel signé avec le technicien espagnol.

D’autres hypothèses sont alors  imaginées autour du maintien de Michel à la tête de l’OM. La première d’entre elles est d’ordre sportif : l’OM aurait déjà choisi son technicien pour la saison prochaine mais ce dernier ne serait pas libre tout de suite. Le club préfèrerait alors finir la saison avec son entraîneur actuel. D’autant que l’intérim conduit par Franck Passi après le départ de Bielsa n’avait pas été concluant même s’il avait seulement duré un petit match.  L’autre raison imaginée concerne la vente du club : un processus avancé dans les négociations pourrait alors bloquer une provision de 3 M€ dans les comptes du club pour licencier Michel. Mais cette hypothèse parait tout de même assez improbable étant donné le risque financier représenté par une relégation.

La question du maintien de Michel à la tête de l’effectif marseillais risque néanmoins de se poser à nouveau en cas de contre-performance enregistrée face à Bordeaux lors de la prochaine journée. Le technicien espagnol serait alors bien inspiré de remporter cette rencontre afin de soulager tout un club devant le risque de relégation…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © OM | Olympique De Marseille (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer