Stratégie

L’OM a-t-il trouvé le lieu idéal pour implanter son futur centre d’entraînement ?

OM changement centre d'entraînement

La nouvelle direction de l’OM chercherait depuis plusieurs semaines un nouveau site en capacité d’accueillir le futur centre d’entraînement du club phocéen.

L’OM va-t-il bientôt quitter la Commanderie ? Alors que la nouvelle direction de l’OM n’a jamais confirmé ses intentions en public, la nouvelle direction du club se serait mise en ordre de bataille depuis plusieurs semaines pour trouver de nouveaux terrains en capacité d’accueillir le centre d’entraînement et de formation de l’OM.

Et, selon les informations de RMC, le club aurait déjà jeté son dévolu sur un site particulier. Il s’agit de l’hippodrome de Borély, situé au sud de Marseille et composé de 25 hectares. Faisant face à la mer, ce site revêt toutes les caractéristiques recherchées par la nouvelle direction pour y implanter son nouveau centre de performance.

Problème : le site est actuellement exploité par la Société Hippique de Marseille. Si cet accord n’est pas très rémunérateur pour la municipalité de Marseille – elle perçoit 150 000 € de loyer par an, montant auquel s’ajoute la taxe Myard qui rapporte à la ville 450 000 € par exercice – en revanche, le bail signé avec la Société Hippique court jusqu’en 2022. Et les deux parties ont déjà entamé les négociations pour prolonger leur collaboration.

OM : des discussions doivent être ouvertes au sujet du loyer de l’Orange Vélodrome

Suite aux éléments dévoilés par RMC, la direction de l’Olympique de Marseille n’a pas souhaité commenter ce dossier. Toutefois, Frank McCourt pourrait faire jouer ses réseaux pour faire évoluer la position des parties prenantes de ce dossier. Propriétaire du concours Global Champions Tour, le nouveau patron de l’OM possède de solides réseaux dans le monde du sport équestre.

En parallèle de ce dossier, la municipalité souhaiterait rapidement aborder le dossier du loyer de l’Orange Vélodrome. Alors que l’OM paie actuellement un loyer annuel de l’ordre de 4 M€ par exercice, les équipes de Jean-Claude Gaudin souhaiterait réévaluer l’accord à hauteur de … 8 M€ par saison ! Un montant qui permettrait à la ville de s’acquitter plus facilement des 11,5 M€ de redevance annuelle, conformément aux accords convenus avec Arema.

Il est évident que les équipes de Jacques-Henri Eyraud n’accepteront jamais une telle revalorisation contractuelle sans contre-partie. Le dossier du site de Borély pourrait alors revenir sur la table à cette occasion. D’autres part, la direction phocéenne souhaiterait secrètement négocier un contrat exclusif d’exploitation de l’Orange Vélodrome. Un accord qui semble aujourd’hui impossible à obtenir compte tenu du contrat PPP signé par la municipalité avec Arema.

Les discussions promettent d’être serrées entre la municipalité et la direction exécutive de l’OM au cours des prochaines semaines…

Source photo à la Une : Flickr.com (Dominique LENOIRCC BY-SA 2.0)

To Top

Send this to a friend