Economie

Un nouvel investisseur intéressé par le rachat de l’Olympique de Marseille ?

Depuis plusieurs mois, les spéculations vont bon train au sujet d’un rachat éventuel de l’Olympique de Marseille. A tel point que Vincent Labrune prend couramment la parole à ce sujet pour éluder toute intention de départ définitif de l’actionnaire majoritaire. Cependant, de nouvelles pistes semblent actuellement s’ouvrir concernant l’arrivée de nouveaux investisseurs. Explications…

Les supporters marseillais voire les médias font souvent le reproche à Margarita Louis-Dreyfus de ne pas vouloir investir massivement dans l’OM. Un constat qui est pourtant totalement faux à la lecture des bilans comptables du club olympien. L’actionnaire majoritaire du club a abandonné plus de 40 M€ de créances depuis 2010 afin de combler les pertes affichées par l’Olympique de Marseille. Et alors qu’on lui prête l’intention d’avoir dernièrement freiné complètement ses investissements, Margarita Louis-Dreyfus a accepté d’abandonner 20 M€ de créances lors du dernier exercice comptable 2014-15 afin de réduire les pertes du club à seulement 2,286 M€.

Clairement, Margarita Louis-Dreyfus est encore très concernée par l’OM et elle n’agit pas comme le Cheick qatari Abdallah qui a littéralement abandonné financièrement le club de Malaga CF après une période de lourds investissements. D’ailleurs, au cours de ses différentes interventions dans la presse, Vincent Labrune n’a jamais parlé d’un désengagement total de l’actuel actionnaire de l’Olympique de Marseille. Selon le président olympien, le club cherche uniquement à faire entrer au capital des partenaires financiers afin de renforcer sa compétitive sportive.

Une version qui est confirmée par certains acteurs navigant récemment dans l’entourage marseillais. Nelio Lucas, patron du fonds d’investissements Doyen Sports, a confirmé une approche de l’OM concernant la recherche d’éventuels partenaires financiers. Mais une vente totale n’est pas à l’ordre du jour. Pourtant, il existe un mandat de cession auprès de la banque Rothschild. Mais ce dernier date d’une bonne décennie et l’établissement bancaire n’aurait aucune incentive particulière sur la transaction…

Néanmoins, dans son édition du jour, L’Equipe évoque l’intérêt d’un nouvel actionnaire potentiel. Didier Poulmaire, avocat d’affaires disposant de solides réseaux et défendant dernièrement les intérêts de Yoann Gourcuff, aurait dernièrement pris contact avec les représentants de Margarita Louis-Dreyfus. Il souhaiterait présenter à l’actionnaire de l’OM un investisseur en provenance des Etats-Unis éventuellement intéressé par le rachat du club olympien.

« Je connais une personnalité importante du sport américain qui pourrait être intéressée. L’OM, c’est une belle marque. Le business du sport est basé sur la population que vous pouvez toucher et avoir une base de population comme l’a l’OM est un atout incroyable » a alors indiqué Didier Poulmaire dans les colonnes de L’Equipe. Néanmoins, à en croire les propos tenus, la prise de contact n’en est qu’à ses balbutiements. D’autant que Vincent Labrune ne semble pas au courant de cette initiative.

Clairement, la direction actionnariale et opérationnelle de l’OM s’active actuellement pour faire entrer de nouveaux partenaires financiers au club. Si publiquement la cession totale du club est actuellement exclue, l’arrivée d’une offre financière solide pourrait néanmoins faire réfléchir Margarita Louis-Dreyfus. Cependant, cette dernière ne devrait pas abandonner son soutien financier à l’OM même si elle ne souhaite plus investir 20 M€ lors de chaque exercice pour éponger les pertes financières…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Capture vidéo OM.net

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer