Economie

L’OM récupère la gestion des virages du Vélodrome

Alors que les groupes de supporters de l’OM assuraient la commercialisation des abonnements à leurs adhérents dans les virages du Vélodrome depuis le milieu des années 80, la direction du club olympien a acté hier une reprise en charge intégrale de l’activité à partir de la saison prochaine. Explications…

Suite aux débordements ayant interrompu temporairement la rencontre opposant l’Olympique de Marseille à l’Olympique Lyonnais, la direction marseillaise a travaillé activement avec les groupes de supporters du club afin de trouver des solutions pour améliorer la sécurité à l’intérieur de l’enceinte. Cela a été notamment l’occasion pour Vincent Labrune d’aborder à nouveau le sujet de la commercialisation des abonnements dans les virages.

Après plusieurs réunions fructueuses, les huit groupes de supporters du club olympien et la SASP Olympique de Marseille ont acté hier la reprise en main complète de la vente des abonnements au sein des virages du Vélodrome par le club olympien. Une convention sera rédigée et signée le 28 octobre prochain, lors d’une nouvelle séance du groupe de travail réunissant toutes les associations et la direction du club.

Via cette décision, l’OM met fin à un privilège accordé aux associations de supporters marseillais depuis le milieu des années 80. Bernard Tapie, alors président de l’OM, avait accordé la gestion des abonnements en virage aux groupes de supporters afin de gagner la confiance du peuple marseillais. A travers ce fonctionnement, chaque association de supporters achetait un certain nombre d’abonnements à un tarif préférentiel puis ensuite les revendre à ses adhérents en réalisant une marge lors de l’opération. Au cours des dernières saisons, les associations payaient un tarif avoisinant 155€ l’abonnement unitaire pour ensuite le revendre autour de 185€ aux adhérents.

virages vélodrome

A partir de la saison prochaine, l’OM commercialisera directement les abonnements en virage aux adhérents des groupes de supporters

Avec la reprise en main de la commercialisation des abonnements par le club, tout adhérent à un groupe de supporter achètera directement son abonnement à la SASP. En revanche, ils bénéficieront d’un tarif préférentiel grâce à l’adhésion à un groupe de supporter. Une mécanique qui permet aux groupes de valoriser le prix de l’adhésion et ainsi pérenniser leur financement. Néanmoins, une compensation financière pour les groupes de supporters, payée par le club, est également à l’étude afin d’assurer le fonctionnement de ces derniers.

Si les raisons sécuritaires ont été les motivations officielles évoquées par la direction marseillaise pour reprendre en main l’activité de billetterie dans les virages du Vélodrome, la récupération des données des supporters constitue également un enjeu économique majeur pour le club. La récolte des datas sur les différents supporters abonnés en virage permettra au club de dynamiser sa stratégie CRM afin d’optimiser d’autres centres de profits à l’image du merchandising.

Cette reprise en main de l’activité complète de la billetterie permet également au club de mettre fin à un système archaïque. Cela constitue alors un atout supplémentaire pour l’actionnaire afin de valoriser son actif avant une éventuelle cession à un investisseur intéressé…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. [mc4wp_form]

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer