Economie

Pourquoi l’OM refuse de régler une commission d’agent ?

rolando commissions om

Alors que la nouvelle direction de l’Olympique de Marseille vient de conclure sa première transaction sur le marché des transferts en enrôlant Morgan Sanson en provenance du MHSC, le club olympien pourrait être amené à étudier dans les jours à venir un cas épineux concernant le règlement d’une commission d’agent sur un transfert réalisé à l’été 2015. Explications…

L’information a été révélée aujourd’hui dans les colonnes de L’Equipe. La société portugaise d’agents de joueurs, défendant les intérêts de Rolando, réclame à la nouvelle direction de l’OM depuis plusieurs semaines le paiement des commissions dues au titre du transfert du défenseur central acté à l’été 2015 en provenance du FC Porto.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Selon les termes de l’accord conclus avec l’ancienne direction de l’Olympique de Marseille, le club phocéen s’était engagé à verser la somme convenue en trois traites : un premier versement en septembre 2015, un deuxième en septembre 2016 et un dernier en septembre 2017.

Sauf que la firme portugaise n’aurait jusqu’à présent reçu aucune des sommes négociées avec l’OM au moment de la transaction. Le cabinet d’agents est ainsi passé à l’action il y a plusieurs semaines, réclamant à la nouvelle direction de l’OM le paiement des deux premières échéances. Au total, la société d’agents réclamerait une somme 402 000 € à la direction olympienne.

Pourquoi l’OM ne souhaite pas payer cette somme ?

Néanmoins, le club phocéen désormais dirigé par Jacques-Henri Eyraud ne serait pas disposé à verser cette somme. L’OM se réfugierait notamment derrière la loi française, qui précise que la détention d’une licence  délivrée par la FFF est indispensable pour exercer la profession d’agent de joueurs.

S’il est possible pour une entité physique ou morale étrangère d’exercer une telle profession en France, cette dernière doit néanmoins présenter sa licence obtenue dans son pays d’origine à la FFF. Une procédure qui n’aurait pas été respectée étant donné l’urgence dans laquelle a été réalisée la transaction. Rolando est arrivé à l’OM dans les derniers jours du marché des transferts 2015.

Devant les problèmes rencontrés par les différents dirigeants phocéens concernant les versements des commissions d’agents au cours des exercices passés, la nouvelle équipe de direction de l’OM ne souhaite prendre aucun risque concernant ce dossier. Néanmoins, les représentants de Rolando ne comptent pas se laisser faire. La société menace l’OM de porter l’affaire devant l’UEFA et la FIFA si le club ne respecte pas ses engagements au plus vite. Une situation qui pourrait placer le club phocéen sous la menace de sanctions. Affaire à suivre…

Edit (21h24) : Paulo Texeira, Dirigeant de la société Soccer Features Limited, agence gérant les intérêts de Rolando, nous a contactés par mail pour nous donner sa version des faits. Selon M. Texeira, l’OM a géré l’arrivée de Rolando avec un avocat de métier, qui peut exercer sa mission en tant que mandataire sportif. Un cas de figure qui est prévu dans les textes de la FFF selon M. Texeira.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : Wikipedia.org (Fanny SchertzerCC BY 3.0)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer