Economie

Arsène Wenger estime que le fair-play financier est mort

Alors qu’Arsenal FC a été très calme sur le marché des transferts contrairement à ses homologues de Premier League, le manager des Gunners Arsène Wenger s’est récemment exprimé au sujet des évolutions du fair-play financier prononcées par l’UEFA au début de l’été. Pour l’entraîneur alsacien, le gendarme financier européen est mort. Explications…

Les supporters d’Arsenal FC ne comprennent pas. Alors que Manchester City, Manchester United ou encore Chelsea FC ont lourdement dépensé durant le dernier mercato estival pour renforcer leurs effectifs afin de conquérir le titre, les Gunners sont restés très discrets sur le marché des transferts. La formation londonienne n’a dépensé que 13 M£, essentiellement investis dans l’arrivée du gardien international tchèque Petr Cech. Seuls Norwich City et Swansea ont moins dépensé qu’Arsenal lors du marché estival 2015 en Premier League.

Arsène Wenger a profité des derniers jours du mercato estival et des sommes colossales investies par les adversaires d’Arsenal FC pour revenir sur les aménagements réalisés par l’UEFA en début d’été au sujet du fair-play financier. Pour le boss d’Arsenal, le fair-play financier est mort !

« Le fair-play financier n’existe plus. J’ai vu des signes annonciateurs de ce changement provenant de l’UEFA depuis déjà un petit moment. L’UEFA a eu peur d’une contestation du dispositif par les clubs sanctionnés devant la justice civile. Du coup, elle a décidé de procéder à un premier allègement des règles » indique ainsi le manager d’Arsenal FC.

Pourtant, l’UEFA n’a procédé qu’à de légers allègements en début d’été. Les niveaux de déficits tolérés n’ont pas été modifiés. Une simple tolérance a été introduite pour les clubs présentant un business plan avec une hausse de revenus sur trois ou quatre années. Un dispositif qui devrait être majoritairement appliqué aux clubs procédant à un changement actionnarial.

Néanmoins, lors de son intervention, Arsène Wenger a dans son viseur Manchester City qui a dépensé plus de 150 M£ sur le marché des transferts alors que le club avait été fermement sanctionné en mai 2014 par l’UEFA pour non-respect du fair-play financier. Une sanction qui a été levée cet été en raison des efforts effectués par la direction de City.

arsène wenger

Arsène Wenger estime que son club adopte une bonne attitude en tendant vers un modèle d’autofinancement

Cependant, Arsène Wenger a également indiqué que le manque de mouvements de joueurs du côté d’Arsenal FC lors de ce marché estival n’était pas dû à une problématique d’équilibre budgétaire. Pour le manager des Gunners, le problème venait d’un manque de grands talents disponibles sur le marché des transferts. D’ailleurs, Arsenal FC avait présenté une balance des transferts négative de l’ordre de 75 M£ lors de l’été 2014 sans que cela provoque un déséquilibre au sein des finances du club.

Si Arsenal FC adopte une attitude prudente visant à pérenniser un modèle d’autofinancement, le club a intérêt à être compétitif sportivement à l’échelle nationale et européenne afin de calmer l’impatience de supporters sevrés de titre et manifestant déjà leur mécontentement vis-à-vis du mercato 2015 réalisé.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer