Stratégie

Un vent de panique souffle sur la FIFA

Après l’officialisation de deux procédures judiciaires et l’inculpation de neuf hauts responsables de l’institution, la direction de la FIFA doit vite réagir à quelques heures de l’élection de son nouveau président. Cette dernière a trouvé une parade immédiate afin de réduire l’impact de cette affaire sur son image…

Un coup de tonnerre est tombé ce matin sur la FIFA. Plusieurs hauts responsables de l’institution internationale ont été arrêtés ce matin à leur hôtel. Parmi les responsables visés se trouvent Jeffrey Webb (président de la CONCACAF et vice-président de la FIFA), Eugenio Figueredo (vice-président du CONMEBOL et de la FIFA), Eduardo Li (membre du comité exécutif de la CONCACAF et président de la fédération costaricaine) ou encore Julio Rocha (président de la fédération nicaraguayenne).

Au total, neuf hauts responsables de la FIFA et cinq partenaires de l’institution ont été inculpés pour des faits de corruption par le tribunal fédéral de New York. La justice américaine pointe des dysfonctionnements dans l’attribution de certains droits médias et marketing sur le marché nord-américain lors de compétitions organisées par la FIFA depuis une vingtaine d’années.

En plus de cette première procédure judiciaire ouverte par la justice américaine, une deuxième affaire instruite par la justice suisse depuis mi-mars a également été rendue publique ce matin. La Confédération Helvétique mène des investigations concernant des faits de corruption et de blanchiment d’argent au sujet des attributions du Mondial 2018 et 2022 en Russie et au Qatar.

La FIFA se pose en victime dans cette affaire

Devant la portée impressionnante des révélations et des arrestations procédées ce matin, la FIFA a tenu une conférence de presse organisée en urgence par son directeur de la communication, De Gregorio, afin d’éclaircir certains aspects. Si aucune révélation fracassante n’a été réalisée au cours de cette conférence, ce dernier a indiqué que Joseph Blatter et Jérôme Valcke, respectivement président et secrétaire général de la FIFA, ne sont aujourd’hui pas visés par cette affaire.

De Gregorio fifa

De Gregorio a adopté une position de victime lors de la conférence de presse organisée en urgence

Outre la mise hors de cause des deux plus hauts dirigeants de l’institution, De Gregorio a adopté une posture de victime vis-à-vis de ce scandale. Selon lui, la FIFA est aujourd’hui victime des agissements isolés menés par certains membres de l’institution et il s’agira d’une bonne nouvelle si la lumière est faite concernant les différentes affaires. Enfin, malgré l’enquête ouverte par la justice suisse concernant l’attribution du Mondial 2018 et 2022, ce dernier a maintenu que les deux compétitions seront maintenues et il n’y a pas lieu pour le moment d’organiser un nouveau scrutin.

La révélation des différentes procédures judiciaires et les arrestations tombent à un très mauvais moment pour la FIFA et son actuel président, Sepp Blatter. Dans deux jours, les présidents des différentes fédérations doivent élire le nouveau président de la FIFA. Les réactions ont été très nombreuses concernant les dirigeants de la planète footballistique mais certains n’ont pas manqué à réaffiché leur soutien envers l’actuel président malgré des révélations qui touchent certains de ses plus fidèles collaborateurs…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer