Marketing

Patrice Evra a-t-il un conseiller en communication ?

Stupeur du côté de l’équipe de France. Alors que les récents résultats permettaient d’entrevoir un début de réconciliation entre les Bleus et leur public, le défenseur latéral gauche de l’équipe de France Patrice Evra a déclenché une nouvelle polémique lors d’une interview diffusée dans l’émission dominicale de TF1 Téléfoot. Un événement qui tombe mal pour la FFF…

Que s’est-il passé dans la tête de Patrice Evra ? Lors d’une interview enregistrée pour l’émission Téléfoot, le défenseur de Manchester United a complètement disjoncté, s’en prenant ouvertement à quatre chroniqueurs emblématiques du PAF français : Pierre Ménez, Roland Courbis, Luis Fernandez et Bixente Lizarazu.

TF1 a même du censuré certains passages de l’entretien, notamment quand Evra s’en est pris au physique de Pierre Menez, tel un enfant dans une cour de récréation. Visiblement, trois ans et demi après l’incident de Knysna, l’ex capitaine de l’équipe de France n’a toujours pas compris l’écho négatif qu’a suscité cet événement auprès de l’opinion française. Selon lui, il jouit toujours d’une excellente cote de popularité en France et personne ne lui reproche son arrogance.

Le mauvais timing de Patrice Evra

Cette sortie, malencontreuse ou calculée, tombe mal pour Patrice Evra et pour l’ensemble de l’équipe de France. D’ailleurs, hier dans la soirée, la Fédération Française de Football a publié un communiqué indiquant qu’elle convoquerait le défenseur international dans les jours à venir pour éclaircir cette sortie médiatique.

Pourtant, Patrice Evra commençait (il était temps !) à redorer son image. Sa prise de paroles dans le vestiaire, à la mi-temps du match contre la Biélorussie alors qu’il était remplaçant, a été appréciée par l’ensemble du groupe et Didier Deschamps. Ses performances s’améliorent de match en match, à tel point  qu’il devient de moins en moins discuté au poste d’arrière gauche.

Du côté de l’équipe de France, l’image semble s’améliorer malgré une enquête publiée dans le Parisien il y a deux semaines. Les récents résultats (6-0 contre l’Australie ; 3-0 contre la Finlande), plus une série d’articles encensant le comportement des Bleus ont permis de démarrer un premier cercle vertueux. Dans une enquête publiée dans l’Equipe, l’opinion publique et notamment les supporters commencent à avoir une image plus positive de l’Equipe de France. Même si la tendance est encore fragile.

Patrice Evra a-t-il un conseiller en communication ?

Alors que l’Equipe Magazine publiait ce weekend un dossier sur les communicants, les nouveaux hommes de l’ombre du football, Patrice Evra réalise une sortie fracassante à contre-courant de la bonne image qu’essaient de renvoyer certains Tricolores. Cette interview a d’autant plus choqué qu’elle était très inattendue de la part d’un joueur qui n’avait pas beaucoup parlé depuis l’affaire Knysna.

pat evra

Patrice Evra risque une lourde sanction après sa sortie médiatique sur TF1. Même si la FFF essaie de minimiser l’incident après le buzz provoqué par les déclarations de l’arrière gauche de l’EDF.

Mais que diable s’est-il passé dans la tête de Patrice Evra ? Pourquoi un tel déchainement alors que les médias français ne l’attaquaient pas particulièrement ces derniers temps ? Lors de l’interview, Evra s’enferme tout seul dans son discours sans aucune question piège de la part du journaliste. A fil des minutes, le ton d’Evra monte et il s’énerve, commençant à dénoncer les critiques subies par les 4 journalistes incriminés. Il s’emporte, il ne contrôle plus rien. Tel un enfant, il émet des critiques virulentes sans réflexion. Sans connaissance solide, il estime que son palmarès est beaucoup plus fourni que celui de Bixente Lizarazu. Il sort une vanne (carembar ?) sur le nom de Courbis qu’il appelle Tournevis… Et nous ne tenons pas compte des phrases mal formulées, symboles d’un énervement incontrôlé du joueur.

Visiblement, cette sortie médiatique n’était pas prévue. Son conseiller en communication aura bien du mal à redorer le blason de son client après cette incartade. Cantonné au rôle de meneur dans l’incident de Knysna, Pat Evra devra attendre un autre incident de ce type survenant à un membre de l’équipe de France pour pouvoir remonter la pente dans l’ombre. En attendant, il est convoqué à la FFF… pour éviter ce genre de dérapage ! Si la FFF tente de minimiser cette sortie, une sanction exemplaire est tout de même attendue par l’ensemble de la sphère médiatique. Et surement par l’opinion publique, aussi… Il y a peu de chance que le joueur se rende en Ukraine pour les prochains barrages.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer