Droits TV

Quelles sont les perspectives de croissance des recettes TV domestiques de Bundesliga ?

Alors que la ligue allemande entamera le processus d’appel d’offres des droits TV domestiques de Bundesliga à partir d’avril prochain concernant la période 2017-21, certains acteurs se positionnent déjà pour obtenir des lots. Néanmoins, la bataille concurrentielle devrait être limitée concernant les lots premiums. Explications…

Alors que le groupe Sky a déjà réalisé de lourds investissements sur les marchés britanniques et italiens pour s’assurer des droits TV de la Premier League et de la Serie A – même si une enquête judiciaire a été ouverte à l’encontre de l’attribution des droits du championnat italien – le groupe TV ne compte pas s’arrêter en chemin et suit attentivement les évolutions du marché allemand concernant la Bundesliga.

Carsten Schmidt, nouveau directeur général de Sky Media Network, a rappelé dernièrement dans la presse allemande son intention de se battre pour conserver les droits TV de Bundesliga actuellement détenus par Sky Deutschland, filiale allemande du géant télévisuel. « Nous souhaitons conserver notre position de partenaire privilégié avec la Bundesliga dans les années à venir. Nous ferons tout notre possible pour conserver nos droits » a ainsi déclaré le nouveau boss de Sky.

Carsten Schmidt est bien placé pour mener la bataille des droits TV domestiques de Bundesliga puisqu’il a dirigé pendant plus de 15 ans la branche sportive de Sky Deutschland. Actuellement engagé dans un contrat de 4 ans qui s’achèvera à l’issue de la saison 2016-17, Sky Deutschland possède la quasi-intégralité de la diffusion domestique de la Bundesliga et enregistre cette année des audiences record concernant le championnat allemand. Le maintien des droits est une question de survie économique pour la filiale qui mise ouvertement sur le développement du championnat pour étendre son nombre d’abonnés sur le territoire allemand.

« Les dernières années ont montré que le football allemand et le groupe Sky se situaient sur deux courbes parallèles ascendantes. C’est un élément déterminant pour nous. La Bundesliga est aujourd’hui au cœur de notre business » a alors renchéri Carsten Schmidt.

Si l’appel d’offres aura lieu qu’en avril prochain, Sky Deutschland fourbit déjà ses armes afin de conserver la diffusion de la compétition sur le marché allemand. Néanmoins, le groupe ne devrait pas rencontrer une forte concurrence : le marché allemand de la télévision payante ne possède pas un autre acteur puissant capable de se mêler à la lutte avec Sky. Le groupe ne devrait pas alors dépenser beaucoup plus que les 485,7 M€ par an payés actuellement pour diffuser la compétition.

droits tv bundesliga perspectives

La ligue allemande mise plutôt sur une progression importante des droits TV internationaux de Bundesliga

En revanche, la compétition pourrait être beaucoup plus importante concernant la récupération des lots mineurs dont notamment les résumés. Actuellement, le groupe ARD reverse 105 M€ par exercice pour diffuser les résumés des rencontres de Bundesliga et deux rencontres par saison. Le groupe RTL souhaiterait entrer en compétition pour acquérir ce lot à l’issue de la saison 2016-17 mais pas à n’importe quel prix. « Nous sommes réalistes. Si ARD souhaite investir plus d’un milliard d’euros sur la période pour acquérir des droits TV, nous ne pourrons entrer dans la bataille » a ainsi affirmé Frank Hoffmann, directeur des programmes.

Actuellement, la Bundesliga perçoit au total 628 M€ par saison de droits TV domestiques grâce notamment à trois petits contrats additionnels de résumés attribués à Axel Springer (droits sur mobile + internet), ZDF (résumés) et Sport1. Si la direction de la ligue allemande ne s’attend pas à une réévaluation similaire à la Premier League lors du prochain appel d’offres concernant ses droits TV domestiques, elle mise en revanche beaucoup sur les droits TV internationaux. Alors que le championnat a déjà réalisé de gros progrès dans ce domaine en triplant ses montants au cours des dernières années, la ligue compte aménager de nouvelles cases horaires afin de satisfaire les marchés internationaux. La création d’une case le dimanche midi et une autre le lundi soir est actuellement à l’étude. De nouveaux horaires qui pourraient accroître l’attractivité du football allemand et faire grimper la somme de 150 M€ de droits TV internationaux actuellement perçue par le championnat de Bundesliga.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer