Economie

Le club roumain de Petrolul Ploiesti connait de graves problèmes financiers

Une procédure d’insolvabilité a été entamée au sein du club roumain de Petrolul Ploiesti suite à de nombreux impayés accumulés au cours des derniers mois. Une situation qui ne devrait pas s’arranger dans les mois à venir avec l’arrestation des principaux dirigeants du club. Explications…

Le championnat roumain connait une saison 2014-15 délicate. Après l’élimination de tous ses représentants en Coupe d’Europe, le championnat de Liga I (D1 Roumaine) fait face à une multitude de problèmes financiers de la part de ses clubs.

Ainsi, en ce début de mois de février, l’actuel troisième du championnat roumain, Petrolul Ploiesti, a initié une procédure d’insolvabilité. Le club est actuellement incapable de faire face à ses charges et il accumule les retards de paiement, notamment au niveau des salaires de ses joueurs.

Et la situation ne risque pas de s’améliorer au cours des mois à venir. En novembre dernier, les propriétaires du club de Petrolul Ploiesti ont été arrêtés par la police roumaine pour soupçons de blanchiment d’argent et fraude fiscale. Le directeur général du club est également inquiété par la justice.

Petrolul Ploiesti n’est pas le seul club roumain en difficulté financière

Depuis cette arrestation, les propriétaires de la formation roumaine ne peuvent plus financer leur club. Petrolul Ploiesti se retrouve dans une situation complexe et figée par la procédure judiciaire. Alors que les propriétaires ne sont plus en capacité actuellement de financer le club, aucune recherche d’éventuels repreneurs  ne peut être mise en place tant que la justice n’a pas avancé. Le club pourrait alors se tourner vers les collectivités pour subvenir à ses besoins.

Petrolul Ploiesti saison sportive

Malgré de graves problèmes financiers, Petrolul Ploiesti réalise une bonne saison sportive.

Les problèmes financiers ne concernent pas uniquement la formation de Petrolul Ploiesti au sein de la Liga I. Le CFR Cluj, actuellement deuxième du classement, a également entamé une procédure d’insolvabilité suite à des retards de paiement des salaires. Et d’autres formations rencontrent de sérieux problèmes de trésorerie à l’image du Dinamo Bucarest, Rapid Bucarest, Otelul Galati ou encore Universitatea Cluj. Les rétrogradations administratives pourraient être nombreuses à l’issue de la saison…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer