Stratégie

Michel Platini a-t-il encore une chance de se présenter à l’élection présidentielle de la FIFA ?

Embourbé dans une sombre histoire de versement suspect de 2 millions de francs suisses, perçu en février 2011 de la part de Sepp Blatter, Michel Platini ne parvient pas à se démêler des sanctions qui ont été prononcées à son encontre par la FIFA. Si le président de l’UEFA n’a pas abandonné son combat, sa présence lors du scrutin du 26 février prochain parait de plus en plus hypothétique…

Début décembre, Michel Platini a accueilli avec déception une décision dont il en attendait beaucoup. Le Tribunal Arbitral du Sport n’a ainsi pas décidé de lever la première sanction prononcée par la FIFA à l’encontre de Michel Platini, l’interdisant d’exercer toute activité en lien avec la sphère footballistique durant 90 jours.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Le TAS a estimé ne pas avoir la compétence pour se prononcer sur une telle décision et a préféré botter en touche. Néanmoins, la juridiction a tout de même émis un avis favorable envers le cas Platini et elle a suggéré à la FIFA de ne pas prononcer une sanction plus lourde à l’encontre de président de l’UEFA au sujet de cette présumée affaire de corruption tant qu’il n’y aurait pas de nouveaux éléments avancés par les autorités suisses.

La FIFA suivra-t-elle l’avis du TAS ? Rien n’est moins sûr de ce côté… La chambre d’instruction de la commission d’éthique a dernièrement dévoilé un avis effrayant au sujet de la situation de l’ancien numéro 10 des Bleus. Cette dernière préconise l’application d’une suspension à vie de Michel Platini (et Sepp Blatter) pour corruption. Vendredi, Michel Platini devra défendre sa position devant la chambre de jugement de la commission d’éthique. Néanmoins, étant donné les propos prononcés dernièrement par un porte-parole de la commission d’éthique dans la presse française, Michel Platini pourrait ne pas se présenter au rendez-vous de vendredi, estimant que les dés sont jetés d’avance concernant son sort.

Entouré de ses avocats, Platini aurait déjà acté la prononciation d’une lourde sanction de la part de la commission d’éthique et il réfléchirait aux solutions lui permettant de casser ce jugement. Deux options s’offriront alors au candidat français : faire appel devant la commission de recours de la FIFA ou saisir directement le TAS. La première option représente la voie « normale » de l’instruction mais le risque est de dépasser les délais nécessaires pour ensuite pouvoir faire valider sa candidature. Platini devrait alors directement se diriger une nouvelle fois vers le TAS en espérant, cette fois-ci, un dénouement en sa faveur dans un délai court lui permettant d’avoir une chance de concourir à l’élection présidentielle.

Néanmoins, même si le TAS venait à déjuger l’hypothétique sévère sanction prononcée par la commission d’éthique de la FIFA, Michel Platini ne serait pas pour autant tiré d’affaire concernant l’élection présidentielle de la FIFA. Ce dernier devra ensuite faire valider sa candidature auprès de la commission électorale de la FIFA. Une structure au sein de laquelle Platini ne possède pas que des bons amis. Les chances de voir Michel Platini succéder à Sepp Blatter s’amenuisent de jour en jour…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


Source photo à la Une : © 20minutes.fr

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer