Economie

Le football ne cesse de renforcer son poids dans l’économie espagnole

D’après une étude menée par l’institut Euromericas Sport Marketing, le secteur footballistique ne cesse de renforcer son poids au sein de l’économie espagnole. Il a franchi un nouveau palier au cours de l’année 2015 grâce à de belles réformes entreprises par la ligue et les clubs professionnels au cours des derniers mois…

Alors que l’Espagne se remet tout doucement de la terrible crise économique traversée par le pays au cours des dernières années, il y a un secteur d’activité qui a pleinement réussi ses dernières réformes lui permettant de renforcer son poids économique au sein de la péninsule ibérique. Il s’agit du football, qui représentera en 2015, d’après une étude réalisée par l’agence Euromericas Sport Marketing, 2,5% du PIB espagnol !

D’après les informations relayées par les auteurs de cette étude, ce renforcement du poids est notamment dû à la collectivisation des droits TV du football professionnel qui ont permis d’accroître les recettes internationales et aux investissements étrangers captés par les clubs de Liga BBVA au cours des derniers mois. Symbole d’une internationalisation réussie, de nombreux industriels chinois ont notamment investi en 2015 auprès des clubs ibériques, en acquérant des espaces de sponsoring ou en entrant carrément dans le capital social des clubs à l’image du groupe Wanda avec l’Atletico Madrid ou encore Rastar Group avec l’Espanyol Barcelone.

Si l’internationalisation du football ibérique constitue un véritable relais de croissance profitable à l’économique espagnole, le niveau de consommation sur le marché intérieur ne cesse également de s’intensifier malgré la crise économique. « Le niveau de consommation intérieure du secteur a progressé de manière considérable en cette année 2015 par rapport aux années précédentes. A ce rythme, les dépenses de fans espagnols de football devraient atteindre les 760 M€ lors de l’année prochaine, grâce notamment à une croissance des souscriptions aux télévisions payantes et au pay-per-view » a alors indiqué Gerardo Molina, spécialiste en marketing sportif en charge de l’étude.

Alors que la consommation grand public ne cesse de progresser, les clubs réalisent également de gros efforts sur le plan BtoB pour capter des revenus commerciaux. L’étude précise que les formations ibériques profitent de la révolution numérique pour améliorer leur qualité de services et proposer de nouveaux espaces de sponsoring à commercialiser. De même, l’amélioration des offres d’hospitalité a également constitué une priorité pour les clubs ibériques afin d’attirer toujours plus de partenaires.

« Les clubs se sont mobilisés pour innover en matière d’offres commerciales afin d’améliorer leurs prestations au sein des espaces VIP des stades, notamment au niveau de la restauration et des loisirs. Les clubs sont désormais plus que des marques et ils agissent comme des centres multidisciplinaires en capacité d’apporter une expérience aux fans, supporters et partenaires d’une excellente qualité » conclut alors Gerardo Molina.

Alors que la bonne santé économique du championnat espagnol de Liga BBVA est symbolisée par la hausse de ses droits TV domestiques et la signature de nouveaux partenariats de sponsoring, cette étude vient conforter les excellentes perspectives de croissance économique de la compétition ibérique.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Sevilla FC (Facebook)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer