Stratégie

Les hommes politiques et le football

2012 sera une grande année footballistique avec en point d’orgue le déroulement de l’Euro en Pologne et en Ukraine. Mais cette année est également une grande année politique avec l’élection présidentielle en France en avril, puis aux Etats-Unis en novembre. Ecofoot fait un premier tour d’horizon des clubs supportés par nos chers hommes politiques…

Nicolas Sarkozy : Notre président actuel est un fan inconditionnel du PSG. Il assiste à de nombreux matchs et il est incollable sur l’histoire du club de la Capitale. Certains proches du club affirment qu’il a même joué un rôle en favorisant la venue des investisseurs Qataris au sein de son club de coeur. Lors du drame de Knysna, il a reçu Thierry Henry pour comprendre et analyser les événements.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Jean Louis Borloo : Proche de Bernard Tapie, JLB a présidé un club de football dans les années 80. Il s’agissait de l’ancêtre du VAFC, l’USVA. Il reste toujours très attaché au club Valenciennois.

François Hollande : Supporter du FC Rouen comme son grand-père, il avoue également avoir de l’admiration pour le FC Nantes de Suaudeau et l’AS Monaco du duo Henry-Trézéguet. Deux clubs qui connaissent actuellement de graves crises sportives.

Martine Aubry : Martine est fière du Nord Pas de Calais. Et depuis le titre lors de la saison précédente, elle ne cache plus son amour pour le LOSC. Elle se rend à Villeneuve d’Ascq à chaque grande occasion.

François Bayrou : Il ne semble pas porter un très grand intérêt pour le football même s’il avoue que ce sport est un vecteur de rassemblement. Le président du MoDem possède pourtant de nombreux soutiens dans le milieu avec l’engagement de Marouane Chamakh (attaquant d’Arsenal) auprès de son parti. Dernièrement, lors d’une visite à Saint-Etienne, Jérémy Janot a également témoigné publiquement sa sympathie envers le candidat centriste.

Angela Merkel : Elle ne cache pas son attachement à la sélection allemande au sein de laquelle elle a un chouchou : Bastian Schweinsteiger. Mais elle est également grande supportrice du modeste club de l’Energie Cottbus dont elle est président d’honneur. Originaire d’ex Allemagne de l’Est, elle aimerait voir plus de clubs de cette partie de l’Allemagne en Bundesliga 1.

Tony Blair : L’ancien leader du parti travailliste anglais est un grand supporter des Magpies de Newcastle. Son successeur Gordon Brown supporte lui le club anonyme écossais de Raith Rovers qui évolue aujourd’hui en deuxième division.

David Cameron : L’actuel premier ministre du Royaume-Uni est quant à lui un grand supporter d’Aston Villa, le club de Birmingham. Un membre de sa famille est actuellement actionnaire du club des Rovers.

Silvio Berlusconi : Il est le patron du Milan AC depuis 1986. Même s’il a dû céder la présidence pendant l’exercice du pouvoir, il a repris le contrôle de son club dernièrement. Il a toujours été très proche de ses entraineurs et joueurs stars. Sa fille sortait dernièrement avec le buteur Pato.

Barack Obama : Il est un supporter de West Ham. Cet étrange supportariat remonte à une visite à Londres en 2003. Lors de cette visite, il s’est rendu à Upton Park pour assister à un match des Hammers. Le club connaitra une relégation à l’issue de cette saison.

Jose Luis Zapatero : grand supporter du FC Barcelone. Il n’hésite pas à s’afficher avec Cesc Fabregas lors de son transfert d’Arsenal à Barcelone.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer