Economie

Les grands clubs portugais affichent un bilan déficitaire

déficits clubs portugais

Lors du dévoilement de leur bilan financier concernant les trois premiers trimestres de la saison 2015-16, les trois géants du championnat portugais de Liga Nos ont affiché des pertes très importantes. Des résultats qui les obligeront à céder certains de leurs meilleurs éléments dès le début de la période des transferts pour équilibrer leurs comptes. Eclairage…

Loué pour ses bonnes performances sur la scène européenne, le championnat de Liga Nos n’a pas connu un grand cru en cette saison 2015-16. Seule la performance de Benfica, et dans une moindre mesure celle de Braga, atteignant respectivement les quarts de finale de la C1 et C3, ont contenté les fans du championnat portugais.

Cette légère contre-performance sur le plan sportif se traduit en revanche par la révélation de bilans financiers préoccupants en coulisse. Les trois géants du championnat – FC Porto, Benfica, Sporting CP – ont ainsi dévoilé des pertes cumulées à hauteur de 64,4 M€ concernant les trois premiers trimestres de l’exercice 2015-16 ! Un déficit qui tranche par rapport aux bénéfices de 30 M€ affichées à la même période lors de l’exercice 2014-15.

Le cas le plus préoccupant est certainement celui du FC Porto. Le club cumule un déficit important (-38 M€) et une chute de ses revenus opérationnels. Ces derniers sont passés de 70,8 M€ à 57,1 M€ concernant les trois premiers trimestres. Désormais, la quasi intégralité des revenus est absorbée par une masse salariale qui a franchi la barre des 53 M€ ! Et le club n’a récupéré que 7 M€ de plus-value comptable concernant la cession de joueurs malgré la réalisation d’importantes opérations comme le transfert d’Imbula à Stoke. Enfin, le club supporte également une lourde dette brute de 270 M€, entraînant une charge financière de 12 M€, ne l’aidant pas à équilibrer ses comptes.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • La situation est bien moins préoccupante du côté du Sporting CP même si le club lisboète a tout de même affiché une perte à hauteur de 17,1 M€. Néanmoins la gestion du nouveau président du club, Bruno de Carvalho, salué depuis plusieurs saisons par les experts du football lusitanien, n’est pas à remettre en cause. En réalité, le club a été contraint de provisionner dans ses comptes une somme de 14,39 M€ liée à la décision rendue par le TAS en faveur de Doyen dans le dossier du transfert de Marcos Rojo. Côté revenus, le club a affiché une belle progression de 24% de ses recettes opérationnelles pour désormais atteindre 54,7 M€ lors des neuf premiers mois de l’exercice.

    Enfin, la situation la plus saine est sans doute celle de Benfica. Le club affiche un léger déséquilibre de 9,35 M€. Mais il sera très certainement comblé par le transfert conclu très tôt de Renato Sanches, parti au Bayern Munich contre une indemnité de 35 M€. Une somme qui pourrait être complétée par des bonus pouvant atteindre les 45 M€ en fonction des performances du joueur. Benfica profitera également de son quart de finale de C1 pour générer des recettes additionnelles lors du dernier trimestre. En attendant, les Encarnados ont affiché une croissance solide de 22,7% de leurs revenus lors des neuf premiers mois, atteignant la somme de 95,39 M€.

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


    Source photo à la Une : © Wikipedia.org (Edgar Jiménez)

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer