Economie

Les clubs de Premier League continent à augmenter le prix des abonnements

Les supporters anglais manifestent leur colère face à l’augmentation continue des prix des abonnements au sein des différentes formations de Premier League. Une inflation qui est difficilement acceptable dans un contexte généralisé d’accroissement des revenus  des clubs de Premier League. Explications…

La colère monte au sein des supporters de Premier League. Le FSF (Football Supporters Federation), association qui réunit des supporters de l’ensemble des clubs anglais, a décidé d’organiser une marche en direction du siège sociale de la Premier League le jeudi 14 août afin de protester contre l’inflation des prix des abonnements au sein du championnat. En effet, cette nouvelle hausse des tarifs – alors que le championnat de Premier League cultive déjà la particularité de posséder les tarifs les plus élevés en matière de places de football – ne passe pas auprès des supporters.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Ces derniers ne comprennent pas la hausse des prix des abonnements appliquée au sein du championnat alors que leurs clubs n’ont jamais généré autant de revenus. Pour illustrer leurs propos, les supporters citent l’augmentation exponentielle des droits TV perçus par les formations de Premier League : en effet, le championnat percevra 3,7 milliards d’euros de revenus sur la période 2013-16 en provenance des diffuseurs nationaux (BT et Sky). A cela s’ajoutent les droits TV internationaux et les droits TV des compétitions européennes pour les clubs participant à la C1 et à la C3. Au total, la Premier League devrait redistribuer plus de 5 milliards d’euros de droits TV à ses clubs entre 2013 et 2016.

Les clubs de Premier League ont-ils réellement augmenté les prix des abonnements ?

Si la fronde des supporters est clairement palpable, elle parait à première vue légitime. En effet, les clubs de Premier League ont augmenté en moyenne de 5% les tarifs de leurs abonnements pour la saison 2014-15. Une hausse qui se retrouve surtout dans les tarifs les plus élevés (hors abonnement compétitions européennes) : l’abonnement le plus cher au sein des 20 enceintes de Premier League a augmenté en moyenne de 7% pour atteindre 859 £.

La palme de l’abonnement le plus cher revient sans surprise au club d’Arsenal. Même si la hausse est modérée (3%), l’abonnement le plus cher des Gunners atteint 2013 £ (hors compétitions européennes). Malheureusement pour les supporters du club londonien, la hausse touche également toutes les autres catégories. En effet, l’abonnement le moins cher du club se situe à 1014 £. Cet abonnement se situerait au troisième rang du classement des abonnements les plus chers de Premier League, derrière Tottenham et Chelsea !

prix abonnement premier league 2014-15

Globalement, douze formations de Premier League ont adopté une hausse tarifaire de leurs abonnements. Sans surprise, les clubs promus de QPR et Burnley ont pratiqué la hausse la plus importante de leur grille tarifaire. L’abonnement le plus cher des deux clubs a augmenté respectivement de 38 et 37% par rapport à la saison dernière. Cependant, d’autres clubs présents l’an dernier en Premier League n’ont pas hésité également à adopter une hausse à deux chiffres : Hull City (+27%) ou encore Crystal Palace (+11%).

La direction de Manchester City a également pratiqué une hausse à deux chiffres (+10%) sur son abonnement le plus cher. Les Citizen justifient cette hausse par le titre de champion et la montée en qualité des prestations fournies avec l’émergence du stade connecté. De plus, la hausse des tarifs n’a concerné que les catégories supérieures de l’enceinte. En effet, la direction de Manchester City n’a pas touché au tarif de son abonnement le plus modeste : 299 £. Il s’agit du tarif d’abonnement le plus bas de Premier League pour la saison 2014-15. Le maintien de cette tarification basse constitue un élément de la stratégie du club, qui cherche à gagner en popularité auprès des milieux ouvriers de la ville.

Comment les clubs de Premier League justifient-ils cette inflation ?

Si les supporters protestent en masse contre l’inflation du prix des abonnements, certains d’entres eux ne sont pas concernés par le phénomène. En effet, six formations de Premier League ont décidé de conserver la même grille tarifaire (Tottenham, Chelsea, Manchester United, West Ham United, Sunderland, Swansea et WBA). Et une formation de Premier League est même allée plus loin en baissant ses tarifs : il s’agit de Newcastle United où le président Mike Ashley a décidé en personne d’une baisse de 1% de la grille tarifaire des abonnements.

Cependant, les clubs de Premier League n’augmentant pas leurs revenus tarifaires constituent des exceptions et cette non-augmentation est souvent due à une saison sportive précédente ratée (Manchester United, Tottenham, Sunderland). Pour justifier cette hausse des prix, les différents dirigeants de Premier League ont évoqué une concurrence accrue au sein du marché des transferts et surtout l’introduction du fair-play financier (avec quelques nuances) à l’ensemble des clubs de Premier League. En effet, la direction de la PL sous l’égide de Richard Scudamore avait accepté d’appliquer les règles édictées par l’UEFA (avec quelques modifications au niveau des déficits tolérés) à l’ensemble des participants du championnat. Une mise en place qui contraint les clubs à limiter leurs pertes financières.

Cette contestation des supporters pourrait bien profiter à Greg Dyke, président de la FA. Ce dernier a justifié les mauvais résultats de l’équipe nationale anglaise par un championnat de Premier League trop riche qui n’accorde pas assez d’attention à la formation. Ainsi, indirectement, le mécontentement des supporters face à la hausse du prix des abonnements pourrait relancer le débat des quotas de joueurs nationaux au sein des effectifs de PL. Affaire à suivre…

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer