Marketing

Premier League – Classement Facebook 2015

Si le classement général Facebook de Premier League a subi peu de modifications lors de cette première partie de saison 2014-15, le championnat anglais affiche toujours des statistiques aussi impressionnantes notamment concernant les taux d’internationalisation. Les données Facebook matérialisent parfaitement le rayonnement international du championnat anglais. Explications…

Entre les mois d’août 2014 et janvier 2015, la Premier League enregistre une hausse de sa communauté Facebook de l’ordre de 17%. A l’image de la Ligue 1, le championnat anglais enregistre un ralentissement de sa croissance par rapport à la période précédente : entre janvier et août 2014, la Premier League avait alors observé une hausse supérieure à 50%.

Néanmoins, cette légère hausse permet tout de même au championnat anglais d’enregistrer un gain net de 28,645 millions de fans sur les cinq derniers mois. Désormais, les vingt clubs de Premier League se rapprochent sensiblement de la barre symbolique des 200 millions de fans sur le réseau social numéro un. Avec 196,8 millions de mentions J’aime, la Premier League a quasiment doublé sa communauté en un an. En janvier 2014, le championnat comptait à l’époque 109,5 millions de mentions J’aime.

Bien évidemment, ce score impressionnant est porté par les locomotives du championnat. A lui seul, le club de Manchester United enregistre sur sa page officielle Facebook plus de 63,8 millions de fans Facebook, soit un chiffre comparable à la population du Royaume-Uni (64 millions d’habitants). Le club mancunien possède plus de 2,3 fois plus de fans que la totalité des clubs de Ligue 1.

Le classement Facebook de Premier League subit peu de changements

Si les chiffres globaux sont impressionnants, le classement général Facebook de Premier League subit peu de modifications. Au total, 10 formations du championnat ont désormais franchi la barre du million de mentions J’aime. Cela représente un club de plus par rapport à août 2014 : la formation londonienne de West Ham United est la dernière en date à franchir ce palier.

Néanmoins, dans la deuxième partie du classement, deux clubs sont tout de même parvenus à grappiller une place. Profitant d’une excellente première partie de championnat, le club de Southampton est parvenu à dépasser la formation galloise de Swansea City pour s’adjuger le 12ème rang général. Avec un taux de croissance supérieur à 60% sur la période, le club du sud de l’Angleterre fond désormais sur Hull City qu’il devrait dépasser dans les semaines à venir.

Le club de Stoke City est également parvenu à s’extirper de son dix-huitième rang en dépassant la formation de West Bromwich Albion. Néanmoins, les deux clubs sont au coude à coude, avec un écart de seulement 8 000 fans et des taux de croissance supérieurs à la moyenne du championnat. La tendance n’a visiblement pas définitivement penché en faveur de Stoke.

[table id=143 /]

Enfin, les deux clubs promus de Leicester City et Burley FC enregistrent les plus forts taux de croissance de fans Facebook entre août 2014 et janvier 2015. Même s’ils se situent toujours aux dernières places du classement, les deux formations et notamment Leicester City ont refait une partie de leur retard. Ces deux clubs profitent notamment de l’exposition médiatique offerte par la Premier League pour conquérir des fans internationaux.

La Premier League enregistre un taux d’engagement en baisse

Calculé à partir du ratio utilisant les métriques Personnes qui en parlent sur le nombre total de Mentions J’aime, le taux d’engagement subit une baisse globale au sein du championnat de Premier League. Alors qu’il se situait à 5,57% il y a un an à la même période, il est désormais de 3,96%. Si le taux d’engagement reflète la qualité d’animation pratiquée sur le réseau social, cette chute est surtout due aux changements d’algorithme Facebook qui ont certainement diminué la portée organique des publications des clubs de Premier League dans le fil d’actualités de leurs fans. De nombreux secteurs d’activités ont été pénalisés par ces bouleversements. Le taux général reste néanmoins meilleur que celui de la Ligue 1 (2,87%).

Malgré un contexte difficile, certaines formations s’en sortent très bien. C’est notamment le cas de Crystal Palace qui affiche un taux d’engagement impressionnant de 18,14% au cours de la dernière semaine lui permettant de se situer au deuxième rang du classement basé sur ce critère. Une hausse qui est due à des événements conjoncturels : le club a notamment officialisé l’arrivée d’Alan Pardew comme entraineur et qui a démarré son nouveau poste avec une splendide victoire face à Tottenham.

Le club de Southampton affiche également un très bon taux d’engagement de 8,48% lui permettant d’intégrer le top 5 de Premier League. Ce taux est la traduction de l’excellente saison réalisée par les Saints. Ce dernier a été dynamisé par la victoire récoltée par le club sur le terrain de Manchester United dimanche dernier.

[table id=144 /]

La Premier League affiche un taux d’internationalisation extrêmement important

Evidemment, les incroyables statistiques générales enregistrées par la Premier League sur Facebook sont dues à une internationalisation poussée du championnat anglais. Ainsi, sur Facebook, le championnat affiche un taux global de 95,57% de fans vivant en-dehors du Royaume-Uni.

Il s’agit d’un taux incroyablement élevé qui illustre le rayonnement international du championnat sur tous les continents. Et aucun club n’est épargné par le phénomène : Leicester City, club bénéficiant du plus petit taux d’internationalisation, affiche tout de même un ratio de 74,60% ! Une croissance internationale qui s’est accélérée au cours des cinq derniers mois, grâce à l’accession du club en Premier League.

Bien évidemment, les locomotives du championnat de Premier League affichent les plus forts taux d’internationalisation. Leur recrutement international, les bons résultats et les efforts déployés pour enregistrer des revenus commerciaux aux quatre coins de la planète expliquent ce phénomène. Manchester City, Chelsea FC, Manchester United et Arsenal FC sont les quatre clubs possédant le plus fort taux d’internationalisation, oscillant entre 96% et 97,65%.

La page officielle Facebook de Manchester United illustre parfaitement une internationalisation réussie. Au sein du top 10 des communautés les plus représentées, le club affiche des pays situés aux quatre coins du globe avec la présence notamment de l’Indonésie, l’Egypte, les Etats-Unis ou encore le Brésil. La communauté britannique ne se situe qu’au 8ème rang, réunissant seulement un peu moins de 2,2 millions de fans.

fans facebook manchester united par pays

Etant donné que les fans britanniques représentent au mieux 25% des mentions J’aime des différentes pages officielles Facebook, cela provoque évidemment quelques chamboulements au niveau du classement des fans britanniques Facebook de Premier League. Si Manchester United maintient sa première position, les Reds de Liverpool FC parviennent à s’emparer de la deuxième place en comptabilisant 1,679 million de fans sur le sol britannique. Arsenal se situe en 3ème position avec un peu plus de 1,263 million de mentions J’aime. Les trois clubs du podium sont les seules formations à dépasser le million de fans au sein du territoire britannique. Mais la croissance de fans Facebook au sein du territoire domestique n’est clairement plus la priorité des formations de Premier League…

[table id=145 /]

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer