Stratégie

Pourquoi la Premier League séduit-t-elle de plus en plus d’entraîneurs internationaux ?

Avec l’arrivée de Rafael Benitez à la tête de Newcastle United, la Premier League atteint un niveau record d’entraîneurs étrangers officiant au sein de son championnat. Une caractéristique qui est bien évidemment due aux incroyables moyens financiers dont bénéficient les clubs du championnat anglais. Mais d’autres éléments poussent les techniciens de renommée mondiale à s’engager au sein du championnat anglais…

En grande difficulté au sein du championnat de Premier League, Newcastle United a réalisé sur le papier un très joli coup en parvenant à enrôler Rafael Benitez en tant que manager du club. Le technicien espagnol, fraichement limogé du Real Madrid, a signé un contrat de trois ans et demi avec le club du nord de l’Angleterre. Néanmoins, une clause lui permettra de se libérer de cet engagement en cas de descente du club en Championship.

Et la tâche s’annonce ardue pour le technicien féru de statistiques. Newcastle United pointe actuellement à une inquiétante 19ème place de Premier League à la veille de recevoir Leicester City, leader du championnat. D’ailleurs, lors de la conférence de presse, Rafael Benitez n’a cessé de souligner l’importance des 10 matchs à venir pour les Magpies, préférant ne pas se projeter sur le moyen terme avec sa nouvelle formation.

Si l’arrivée de Rafael Benitez sur le banc de Newcastle United est déjà un joli coup médiatique réalisé par le Board de Newcastle – le technicien espagnol vivra sa troisième expérience en Premier League après ses passages à Liverpool FC et à Chelsea FC – elle a également généré un record au sein du championnat anglais. Jamais autant d’entraîneurs étrangers n’avaient ainsi officié au sein de l’élite du football anglais ! Suite au remplacement de Steve McCLaren par Rafael Benitez, la Premier League compte désormais 14 entraîneurs non-britanniques à la tête de ses différents clubs.

Au-delà des techniciens britanniques, la Premier League compte désormais seulement 3 entraîneurs anglais à la tête des différents clubs. Seuls Eddie Howe (Bournemouth AFC), Alan Pardew (Crystal Palace) et Sam Allardyce (Sunderland) parviennent à résister à la mode de techniciens internationaux. Désormais, le championnat anglais compte autant de techniciens nationaux que d’Espagnols officiant au sein de la compétition. Outre Rafael Benitez, Roberto Martinez et Quique Sanchez Flores entraînent respectivement les clubs d’Everton et de Watford.

Si les énormes moyens financiers dont disposent les clubs de Premier League permettent à des clubs de moyen voire de bas de tableau d’offrir des salaires très importants à des techniciens internationaux de renom, la rémunération n’est pas la seule raison expliquant l’attractivité du championnat anglais aux yeux des coachs étrangers. La liberté d’action offerte aux techniciens exerçant leur profession en Premier League – dont le rôle s’apparente plus à un métier de manager – constitue un autre facteur déterminant dans l’attrait de ce championnat. Certains techniciens possèdent même un siège au sein du conseil d’administration des clubs ! Ça sera notamment le cas pour Rafael Benitez à Newcastle.

Enfin, appliquant une politique libérale envers toutes les composantes de son football, le Board de la Premier League n’entrave pas le recrutement de techniciens étrangers au sein de son championnat. Et aucune organisation n’exerce d’actions de lobbying ou maintient une pression concernant le recrutement de techniciens nationaux à l’inverse de la Ligue 1 avec l’UNECATEF ou encore de la Liga BBVA.

Alors que la Fédération Anglaise s’inquiétait récemment du manque de moyens accordés par les clubs de Premier League à la formation de jeunes joueurs anglais, elle pourrait aussi se saisir rapidement du dossier des entraîneurs afin de promouvoir des techniciens nationaux obtenant notamment d’excellents résultats au sein des divisions inférieures. A moins que le Brexit ne vienne directement aider la FA, en remettant en cause la libre-circulation des travailleurs européens…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer