Economie

La Premier League a dépensé plus d’un milliard d’euros

Pour la première fois dans le football européen, un championnat majeur est parvenu à dépasser la barre symbolique du milliard d’euros d’investissements au cours d’un seul et unique marché des transferts. Il s’agit de la Premier League qui établit un nouveau record. Explications…

Si la Premier League a récolté à l’issue de l’exercice 2013-14 les premiers fruits de ses droits TV renégociés, les clubs n’ont pas tardé à dépenser le pactole perçu lors du marché des transferts. En effet, le championnat anglais établit un nouveau record : les 20 formations du championnat ont dépensé plus de 857 M£ pour recruter de nouveaux joueurs, soit 1,077 milliard d’euros ! Pour la première fois de l’histoire, un championnat parvient à dépasser la barre symbolique du milliard d’euros d’investissements en un marché des transferts.

En retour, les 20 clubs de Premier League ont vendu pour 466 M£. Cela signifie que le championnat de Premier League possède une balance des transferts négative pour le mercato estival 2014 de l’ordre de 391,8 M£. Cette balance négative correspond à 3,6 fois l’investissement réalisé par l’ensemble des clubs français de Ligue 1 sur le marché des transferts cet été.

Au total, le marché des transferts au sein de la Premier League a généré un mouvement financier de l’ordre de 1,323 M£ (achats + ventes). Et ce chiffre est minoré par rapport à la réalité : tous les transferts pris en compte n’intègrent pas les potentiels bonus qui pourront être reversés. Ainsi, par exemple, le transfert de Di Maria a été intégré dans les calculs avec une valeur de 75 M€ alors que ce dernier pourrait atteindre 90 M€ avec les bonus.

Si Manchester United a été le club le plus actif concernant les achats avec une somme dépensée de 153,1 M£ pour attirer des joueurs tels que Di Maria, Falcao ou encore Blind ; Liverpool FC est la formation qui a généré les flux financiers les plus importants (achats + ventes) en cumulant près de 200 M£ de flux. Enfin, sans surprise, le club de Southampton FC est la formation de Premier League à avoir perçu les plus fortes recettes lors de ce marché des transferts avec 88,6 M£ de revenus.

Seulement trois clubs de Premier League possèdent une balance des transferts positive

Si les premières sanctions du fair-play financier européen sont tombées en mai dernier, cela n’a pas empêché les clubs de Premier League de générer une balance des transferts de l’ordre de 391,8 M£. Le plus mauvais élève concerne Manchester United, qui a généré un bilan négatif de l’ordre de 121,9 M£ alors que le club mancunien ne percevra pas cette saison les lucratifs revenus de la Ligue des Champions. Manchester United est suivi par deux clubs européens, Arsenal FC et Liverpool FC qui possèdent une balance négative de l’ordre de 46,4 et 35,7 M£ respectivement.

balance des transferts premier league 2014

Si les investissements réalisés ont été beaucoup plus importants que les recettes perçues sur ce marché des transferts dans la plupart des clubs de Premier League, le championnat comporte néanmoins quelques bons élèves. Sans surprise une nouvelle fois, le club de Southampton FC a réalisé le plus gros excédent des transferts du mercato estival, avec une balance positive de 30,7 M£. Ce bon bilan est du à la nouvelle réorientation financière décidée par l’actionnaire mais il a affaibli le secteur sportif de l’équipe.

Deux autres formations ont également enregistré un bilan des transferts positifs : il s’agit de Tottenham Hotspur (+ 6,5M£) et de Chelsea FC (+ 0,8 M£). Le président des Blues, Roman Abramovitch, a décidé de respecter à la lettre les règles du fair-play financier en équilibrant les comptes lors de ce marché des transferts. Si les achats de Chelsea FC ont beaucoup été évoqués dans la presse (Diego Costa, Cesc Fabregas, Loic Remy…), le club a également beaucoup vendu sur le marché des transferts (David Luiz, Romelu Lukaku, Demba Ba…). Enfin, les clubs de Stoke City et de Swansea présentent des bilans proches de l’équilibre avec une balance respectivement de -0,4 M£ et -1,3 M£.

Enfin, malgré les sanctions du fair-play financier de mai dernier, le club de Manchester City affiche une balance des transferts négative de l’ordre de 32 M£. Cependant, ce bilan ne prend pas en compte l’indemnité de transferts que devrait percevoir le club en fin de saison pour la mutation définitive d’Alvaro Negredo à Valence CF (24 M£)

La Premier League doit maintenir la croissance de ses revenus

Avec de tels investissements, la Premier League est évidemment le championnat européen à avoir dépensé le plus d’argent durant le mercato estival 2014. Le championnat anglais a dépensé un montant plus de deux fois supérieur à son plus proche poursuivant, la Liga BBVA avec 481,88 M€. Trois formations anglaises (Manchester United, Liverpool FC et Chelsea FC) figurent dans le top 5 des clubs ayant réalisé les plus gros investissements sur ce marché des transferts.

La Premier League possède également la balance des transferts la plus déficitaire d’Europe, une nouvelle fois loin devant son plus proche poursuivant (Bundesliga avec 85,09 M€). Un bilan inquiétant à l’heure où l’UEFA souhaite un équilibre budgétaire via la mise en place de son fair-play financier.

Pour le moment, les déficits de balance de transferts n’inquiètent pas outre-mesure en Angleterre car un grand nombre de formations se situent dans un cycle économique vertueux. En effet, de nombreuses formations connaissent une croissance de toutes leurs sources de revenus (droits TV, billetterie, sponsoring…) grâce à la mise en place de stratégies d’internationalisation de leur marque. Cependant, certains déficits importants comblés par les actionnaires, ont émis des doutes sur les capacités d’investissements de certains clubs. Ainsi, après plusieurs saisons de déficits budgétaires importants, certaines formations ont décidé de changer d’attitude à l’image de Southampton FC.

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer