Stratégie

Les anciennes stars brésiliennes mettent la pression sur la CBF

Certains anciens grands joueurs brésiliens veulent profiter de la crise de la FIFA pour ouvrir des enquêtes à l’encontre de la fédération brésilienne de football (CBF) et réformer sa gouvernance. Le nouveau président de l’institution Marco Polo del Nero regarde avec suspicion toute cette agitation. Explications…

L’implication de deux anciens dirigeants de la CBF dans le scandale du FIFA Gate n’a pas échappé aux grands noms du football brésilien. Alors qu’il présidait encore la fédération brésilienne il y a quelques mois, Jose Maria Marin fait partie des personnalités arrêtées en Suisse en mai dernier en raison de deux enquêtes menées indépendamment par les Etats-Unis et la Suisse sur des affaires de corruption entourant la FIFA et les attributions du Mondial 2018 et 2022.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




En plus de l’interpellation de Jose Maria Marin, un autre ancien président de fédération brésilienne, Ricardo Teixeira, est également soupçonné d’avoir participé à un vaste réseau de corruption au sein de la FIFA impliquant notamment le numéro deux de l’institution internationale, Jerome Valcke.

L’implication de deux hauts-dirigeants de la fédération brésilienne au sein du FIFA Gate a réveillé des soupçons de corruption et malversation au sein du fonctionnement de la CBF. Et certaines anciennes vedettes du ballon rond appellent au changement afin de réformer un système malsain. L’ancien buteur de la Seleção, Ronaldo, a demandé au successeur de Jose Maria Marin, Marco Polo del Nero, de démissionner après l’arrestation de son ancien mentor à la tête de l’institution.

Romario, ancien grand joueur brésilien et désormais sénateur, appelle à l’ouverture d’une enquête officielle à l’encontre de la CBF afin de faire la lumière sur son fonctionnement. L’ancien joueur du FC Barcelone tente de réunir assez de voix afin de pouvoir procéder à l’ouverture d’une procédure judiciaire par voie législative. « Tous les leaders corrompus de fédération craignent un tsunami après la démission de Sepp Blatter. J’espère que la vague sera assez haute pour laver toute corruption du football mondial » a alors déclaré publiquement Romario.

Marco Polo del Nero est prêt à concéder quelques changements

Si la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, soutient officiellement l’ouverture d’une enquête à l’encontre de la CBF, cette dernière a également tenu à rappeler qu’aucun officiel au sein de son pays n’avait eu un intérêt à corrompre des hauts-fonctionnaires de la FIFA pour obtenir l’attribution du Mondial 2014 au Brésil. Pour la présidente du Brésil, il s’agit d’une manière de dissocier les agissements de son gouvernement aux actions éventuellement commises par la CBF pour obtenir l’organisation du Mondial.

Marco Polo del Nero

Marco Polo del Nero parvient à faire face à la pression populaire demandant sa démission

Au pays, les joueurs ne sont pas isolés dans leur quête de changement au sein de la gouvernance de la CBF. « L’arrestation de Marin peut ouvrir la porte aux changements dont le football brésilien a besoin » a alors récemment déclaré Amir Somoggi, consultant brésilien reconnu dans le domaine sportif. « Pour ceux qui souhaitaient du changement dans la gouvernance du football brésilien, la crise de la FIFA ne pouvait pas intervenir à un meilleur moment » a alors ajouté Juca Kfouri, commentateur sportif brésilien.

Si l’étau se resserre autour de la CBF, son actuel président Marco Polo del Nero refuse catégoriquement de démissionner pour des faits qui ne le remettent pas en cause pour le moment. Néanmoins, face à une pression populaire grandissante, ce dernier est prêt à apporter quelques réformes à la CBF afin d’améliorer la transparence de l’organisation. A condition qu’il ne perde pas son poste…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer