Economie

Les grands clubs écossais connaissent des problèmes financiers

Trois grands noms du football écossais végètent actuellement en Scottish Championship (D2 écossaise) suite à de graves déboires financiers. Si la situation sportive semble s’améliorer, les dirigeants luttent toujours en coulisse pour rétablir des équilibres financiers précaires. Ecofoot.fr mène l’enquête…

La chute au compte-goutte des grands clubs écossais dans les divisions inférieures du pays au cours des dernières années a lourdement contribué à l’effondrement du niveau de la Scottish Premier League. Alors que l’élite écossaise pointait encore au 15ème rang du classement des coefficients UEFA en 2010-11, le championnat écossais a depuis plongé dans les abymes du classement européen pour se retrouver actuellement au 24ème rang européen à mi-parcours 2014-15. Désormais, le championnat écossais de première division lutte avec le championnat suédois ou encore bulgare dans ce qui peut être considéré comme la troisième division européenne.

Cette chute brutale de niveau a démarré avec la rétrogradation administrative des Glasgow Rangers pour un niveau d’endettement jugé trop élevé. Le club avait alors été rétrogradé en 4ème division écossaise à l’aube de la saison 2012-13. Puis, lors du dernier exercice, les deux clubs de la capitale Edimbourg, Heart of Midlothian et Hibernian ont connu une rétrogradation sportive en Scottish Championship suite à une perte importante de compétitivité sportive liée à des problèmes financiers.

Aujourd’hui, tout ce beau monde – Glasgow Rangers, Hibernian et Heart of Midlothian – lutte en Scottish Championship (D2) afin de tenter une remontée rapide en première division. Les trois clubs occupent les trois premières places du classement mais Heart of Midlothian possède une grosse avance de 15 points en tête qui devrait lui assurer la première place. Derrière, les Glasgow Rangers et Hibernian devraient se battre pour obtenir une place de barragiste d’accession en Scottish Premier League à l’issue de la saison.

Hibernian restructure ses finances

La direction du club d’Hibernian, actuel troisième de Scottish Championship et en lutte pour une place de barragiste pour la montée, a pris la parole cette semaine pour faire d’étonnantes annonces au sujet de ses finances. Les actionnaires de la formation écossaise ont annoncé leur volonté d’émettre de nouvelles actions à hauteur de 2,5 M£ afin de faire entrer les supporters dans le capital social du club.

Ces nouvelles actions émises par le Board d’Hibernian représenteront … 51% du capital social du club ! Ainsi, les propriétaires du club d’Hibernian diluent leurs parts afin de faire une place aux supporters dans le capital social du club. Pour les fans d’Hibernian, cela ressemble à une bonne affaire : propriétaire de son stade et de son centre d’entrainement, le club d’Hibernian vaut très certainement bien plus qu’une valorisation de 5 M£.

En plus de cette nouvelle, le Board du club a également annoncé le solde de toutes les dettes du club. Possédant une créance de 4,5 M£ envers la Royal Bank of Scotland, les actionnaires ont converti cette dette en augmentation de capital. Une nouvelle qui pourrait inciter les supporters à investir massivement dans leur club.

« L’environnement du football écossais est en train de changer. Un petit groupe d’experts a dernièrement travaillé auprès du gouvernement écossais au sujet de l’implication des supporters dans le capital social des clubs de football. Après lecture des conclusions et consultation des supporters, nous avons décidé de sauter le pas du côté d’Hibernian » a ainsi confié Rod Petrie, président d’Hibernian FC.

La directrice générale du club, Leeann Dempster, a également salué l’initiative entreprise par les actionnaires. « La décision du Board est radicale et constitue une grande première dans le football écossais. C’est un moment excitant et nous avons désormais besoin de l’énergie de tous nos supporters pour aider le club à retrouver l’élite du football écossais » a ainsi indiqué la directrice générale du club.

Leeann Dempster

Leeann Dempster est ravie par la décision prise par les actionnaires au sujet de l’ouverture du capital social du club aux supporters.

Si cette décision résonne comme une bonne nouvelle aux oreilles des supporters, elle pourrait tout de même constituer la première étape d’un désengagement des actionnaires actuels. Néanmoins, au cours de la conférence de presse, Leeann Dempster n’a pas hésité à rappeler le rôle primordial déjà joué par les supporters dans la vie économique du club. « Les supporters ne doivent pas oublier que le meilleur moyen de soutenir le club est de venir au stade en achetant des abonnements à l’année et des produits dérivés aux couleurs du club » a alors conclu Leeann Dempster.

Bataille d’actionnaires aux Glasgow Rangers ?

Si Hibernian semble avoir retrouvé une certaine sérénité financière, ce n’est pas le cas des Glasgow Rangers qui semblent nager en eaux troubles. Le club de Glasgow affronte actuellement une crise sportive conjuguée à de graves problèmes financiers. Après sa défaite 4-0 face à Hibernian lors de la dernière journée, le club des Glasgow Rangers n’est plus certain de conserver sa place de barragiste.

En coulisse, les affaires ne vont guère mieux. Pour le moment, le club ne possède pas la trésorerie nécessaire pour payer les salaires du mois de janvier. La direction estime que le club a besoin immédiatement de 8 M€ pour pouvoir subvenir à ses besoins au cours des 12 prochains mois. D’autres analystes financiers évoquent plutôt la somme de 10 M€.

Les actionnaires actuellement à la tête du club pensaient avoir trouvé une solution avec la volonté de Mike Ashley d’augmenter ses parts au sein du club, passant de 8,92% à 29,9% du capital social. Malheureusement, la Scottish FA a refusé cette initiative car Mike Ashley est déjà actionnaire et décisionnaire dans un autre club sur le sol britannique (ndlr : Newcastle United).

Dernièrement, un nouveau groupe d’actionnaires – composé de George Letham, Douglas Park et George Taylor – a proposé de racheter 40 millions d’actions du club contre un financement à hauteur de 6,5 M£. Mais cette offre a été pour le moment refusée par le groupe d’actionnaires en place. Ces derniers ne souhaitent pas diluer leurs parts avec de nouveaux investisseurs à la tête du club.

Alors que les troubles financiers commencent à rejaillir sur les performances sportives des Rangers, le club pourrait bien connaitre de grosses désillusions à l’issue de la saison 2014-15. Car si le club ne remontait pas en Scottish Premier League à l’issue de la saison, les Glasgow Rangers auraient alors besoin de bien plus de 10 M£ pour survivre au cours des 12 prochains mois…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer