Stratégie

Quelles sont les prochaines réformes préparées par la LFP ?

Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, a récemment indiqué aux médias que la Ligue de Football Professionnelle travaillait actuellement sur plusieurs réformes permettant d’améliorer la compétitivité du football français. Quelles sont-elles et ont-elles une chance d’aboutir ? Ecofoot.fr fait le point…

Après avoir longtemps pesté contre une fiscalité empoisonnant la compétitivité des clubs français, Frédéric Thiriez a récemment déclaré que la LFP explorait actuellement un plan de réformes visant à redonner de l’élan au football professionnel français. Alors qu’un livre blanc a été remis à la LFP en novembre dernier par deux anciens dirigeants du Stade Rennais, Pierre Dreossi et Frédéric de Saint-Sernin, la Ligue envisage de nommer un groupe de travail afin d’explorer en profondeur les pistes évoquées.

Certaines pistes évoquées dans le livre blanc font consensus et ont déjà commencé à être appliquées par la LFP. Cela concerne notamment le renforcement des critères permettant l’obtention de la licence club. Ainsi, la LFP a dernièrement rehaussé les critères d’obtention afin de forcer les clubs professionnels français à moderniser leurs infrastructures. Dans les années à venir, la LFP devrait aller plus loin en supprimant la notion de seuil pour créer un système de bonus/malus conditionnant le déblocage d’une part variable de droits TV.

Une aide financière à la relégation concernant les clubs passant de la Ligue 1 à la Ligue 2 devrait être rapidement mise en place. Afin d’éviter les catastrophes financières du type du Mans FC ou du Grenoble Foot 38, une aide prélevée sur les droits télévisuels du type parachute payments instaurés en Premier League devrait voir le jour en Ligue 1.

Vers la construction d’une Ligue 1 fermée ?

Si ces deux premières réformes font plutôt l’unanimité au sein des dirigeants français, Frédéric Thiriez s’est employé à indiquer d’autres pistes actuellement travaillés au sein de la LFP lors d’un entretien accordé à France Football. Evoquée depuis de nombreuses années, Frédéric Thiriez a remis sur le tapis l’idée d’accorder un bonus de recettes télévisuelles aux clubs effectuant un bon parcours dans les compétitions européennes.

En instaurant cette réforme, Frédéric Thiriez espère mettre fin aux parcours en Europa League galvaudés par certains clubs français. Une mesure qui doit permettre rapidement à la Ligue 1 de revenir dans le top 5 européen du classement des coefficients UEFA. Néanmoins, aucun détail sur la mise en place concrète du système n’a été dévoilé. Un bonus qui sera nécessairement financé au détriment d’un autre critère de distribution des droits TV et de nombreux clubs refuseront un accroissement des inégalités au sein de la répartition télévisuelle.

coefficient d'inégalité ligue 1

Les clubs professionnels français seront vigilants à tout chamboulement de la répartition des droits TV.

Enfin, si Frédéric Thiriez semble avoir abandonné l’idée de revenir à une Ligue 1 à 18 clubs faute de consensus sur le sujet, il n’a pas complètement abdiqué à l’instauration d’une élite plus difficile d’accès. Ainsi, le patron de la LFP étudie la possibilité de revoir le processus de relégation-promotion entre la Ligue 1 et la Ligue 2.

Le président de la LFP envisagerait d’adopter un système permettant à seulement deux clubs potentiels de monter en Ligue 1 par saison au lieu de trois actuellement. De plus, seul le dernier de Ligue 1 descendrait automatiquement au niveau inférieur. L’avant-dernier du championnat disputerait de son côté un barrage contre le deuxième de Ligue 2. Une mise en place qui réduirait drastiquement la possibilité de descente des grands clubs français. Une réforme qui risque d’être très difficile à mettre en place car elle ne reçoit pas l’approbation des présidents de club de Ligue 2.

En plus de l’instauration d’une élite plus fermée, Frédéric Thiriez souhaite mettre en place de nouveaux mécanismes en Ligue 2 permettant d’éviter toute dérive financière. Outre les parachutes payments pour les clubs descendant de Ligue 1, la LFP pourrait instaurer un encadrement global de la masse salariale du championnat et imposer un quota de joueurs formés localement.

Si toutes ces réformes n’en sont qu’à l’heure des discussions, Frédéric Thiriez espère pouvoir mettre en place dès l’année prochaine un grand nombre d’entre elles. Un groupe de travail sera nommé au sein de la LFP durant le mois de janvier afin d’évoquer concrètement toutes les conséquences de ces différentes mesures. Néanmoins, les réformes concernant les modifications du processus de promotion-relégation entre la Ligue 1 et la Ligue 2 risquent d’être très difficiles à adopter en raison du rejet de cette proposition par une majorité de dirigeants de Ligue 2.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer