Economie

Le propriétaire de Manchester City cherche-t-il à acquérir un club en Chine ?

D’après les informations révélées par la presse anglaise, le fonds d’investissement Abu Dhabi United Group serait entré en contact avec plusieurs formations chinoises dans le but de racheter un club de D1 locale. Une acquisition qui constituerait une étape supplémentaire dans la stratégie d’internationalisation de Manchester City. Explications…

Le fonds d’investissement ADUG n’a visiblement pas fini ses mouvements dans le secteur footballistique. Après avoir déjà racheté Manchester City et avoir acquis des parts dans la nouvelle franchise de MLS de New York City FC, au sein du club australien de Melbourne City et auprès de la formation japonaise des Yokohama Marinos, le fonds étudie actuellement la possibilité d’entrer au capital social d’un club chinois.

Selon les informations divulguées par la presse britannique, de hauts dirigeants d’ADUG auraient entamé des discussions avec différents clubs de Pékin et de Shanghai afin de bâtir une franchise capable de viser le titre au sein du championnat chinois. Pour le moment, les rumeurs n’ont nullement été démentis par les dirigeants d’ADUG ni par les autorités chinoises.

A l’image des autres clubs dans lesquels ADUG est entré dans le capital social, le fonds d’investissement cherche à créer une filiale de Manchester City au sein du marché chinois pour accroître l’internationalisation des Citizen. D’ailleurs, cette nouvelle franchise devrait plus s’apparenter à un gigantesque centre de détection et de formation, capable à l’avenir d’envoyer les meilleurs éléments chinois vers Manchester City pour évoluer en Premier League.

lampard manchester city

L’an dernier, le salaire de Lampard était en grande partie supporté par la franchise de New York City FC alors qu’il évoluait à Manchester City

Cette stratégie ambitieuse de créer des clubs annexes sur différents territoires doit permettre à terme de renforcer la compétitive sportive de Manchester City en détectant les meilleurs talents régionaux tout en augmentant les capacités commerciales des Citizen. Néanmoins, cette stratégie employée par les propriétaires de City a été vivement critiquée par certains rivaux de Premier League en début de saison dernière. Certains patrons de club ont notamment sous-entendu que la création de filiales en-dehors du continent européen constituait un moyen de contourner les règles du fair-play financier. Une accusation qui a été alimentée par l’arrivée de Lampard à City alors que son salaire était en grande partie pris en charge par la franchise de New York City FC. Cette hypothèse avancée par les concurrents de City n’a pour le moment jamais été retenue par le Board de la Premier League ni par les experts de l’UEFA qui ont même levé les sanctions à l’encontre du club mancunien…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer