Economie

Le PSG piégé par un conflit politique

Les dirigeants du PSG pensaient avoir obtenu un accord définitif de la part de la Mairie de Paris concernant l’exploitation à long terme du Parc des Princes. Mais les élus politiques de droite de la ville décident de contester cet accord sur fond de bataille électoral. QSI devra s’armer de patience avant de sceller un accord définitif…

Le 26 novembre dernier, la Mairie de Paris ainsi que la direction du PSG annonçaient fièrement avoir trouvé un accord garantissant le maintien des matchs du PSG au Parc des Princes pour une durée de 30 ans. Pour arriver à un tel accord, la direction du PSG a accepté de réaliser quelques concessions. En contrepartie, elle a acquis quelques libertés.

Financièrement, la Mairie de Paris a bien négocié le loyer. Evalué à 450 000 € par an lors du précédent contrat, celui-ci passera à 1 million d’euros annuel à partir de 2014. En plus de cette hausse, la Mairie possède un intéressement sur les recettes de billetterie générées par le club de la capitale. En rythme de croisière, ce variable pourrait s’élever à 1,7 million d’euros par an. En moyenne, la Mairie de Paris devrait donc percevoir de la part du PSG un loyer annuel estimé à 2,7 millions d’euros.

En plus de cette forte hausse de loyer, QSI a accepté de prendre à sa charge une grosse partie des dépenses liées à la rénovation du Parc des Princes en vue de l’Euro 2016. Le coût de rénovation est estimé à 75 millions d’euros. Avec cette somme, le club compte améliorer la qualité de prestation à son public du Parc des Princes. Si le nombre de loges devrait être accru de manière significative, la capacité ne sera augmentée que de 2 000 places additionnelles pour être portée à 47 000 sièges.

Les partis politiques de droite s’opposent à cet accord

Malgré les concessions faites par QSI, les élus de droite contestent cet accord établi avec la Mairie. Ils souhaitent un ajournement du protocole d’accord afin d’engager de nouvelles négociations avec QSI. Une attitude qui déplait fortement aux responsables du club parisien.

Derrière cette opposition se cache la lutte électorale pour remporter la ville de Paris lors des élections municipales de 2014. Comme argument, la Droite prétexte que l’accord s’étend sur une durée trop longue et une clause de revoyure doit y être introduite. Celle clause prévoirait une augmentation du loyer en fonction du chiffre d’affaires du club et elle tiendrait compte des revenus TV et merchandising. Une telle clause ne parait pas légale aux yeux de l’équipe municipale actuelle.

Nasser Al-Khelaifi

Le président du PSG, Nasser Al Khelaifi, espère que l’accord fraîchement signé avec la Mairie ne sera pas annulé à cause de l’opposition municipale.

En plus de la contestation de la Droite sur ce dossier, Europe Ecologie les Verts ont également soulevé quelques points de désaccord. Ils sont inquiets concernant la liberté accordée au club concernant les aménagements aux abords du Parc des Princes. Et la question du naming du stade n’a pas été formellement évoquée lors de la signature du partenariat.

Le PSG peut-il attendre les élections municipales de 2014 ?

Cette querelle au sujet de l’exploitation du Parc des Princes par le PSG est amplifiée par l’approche des élections municipales de 2014.  Sujet de divergence, le club espère conclure un accord définitif au plus vite sans attendre la prochaine élection municipale.

Le club de Nasser Al-Khelaifi est pressé d’initier les travaux de modernisation en vue de l’Euro 2016. Deux ans de chantier seront nécessaires pour aboutir au projet final. De plus, le PSG souhaite rapidement accroître ses revenus de billetterie grâce aux nouvelles loges afin de répondre au mieux aux exigences du fair-play financier. QSI suivra avec attention les prochains débats au Conseil de Paris…

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer