Economie

PSG : le club veut renégocier son contrat équipementier avec Nike

psg-negociation-contrat-equipementier

Alors que le PSG était parvenu à obtenir une belle revalorisation de son contrat équipementier avec Nike en 2014, le club de la capitale aimerait rouvrir des discussions avec son partenaire américain afin d’envisager une nouvelle augmentation en conformité avec le statut du club et les nouvelles données du marché. Et Nike ne serait pas fermé à une nouvelle négociation. Décryptage…

La vague fortement inflationniste des contrats équipementiers touchant les grands clubs européens va-t-elle bientôt concerner le championnat de Ligue 1 ? D’après les informations ébruitées hier par RMC, le PSG aimerait ouvrir de nouvelles négociations avec son partenaire actuel Nike afin d’obtenir une nette revalorisation de son contrat.

Pourtant, en 2014, le PSG avait déjà obtenu une nette revalorisation des termes contractuels de son engagement équipementier. Nike avait alors accepté de débourser une somme comprise entre 20 et 25 M€ par exercice pour prolonger sa collaboration avec le PSG jusqu’à l’issue de la saison 2021-22. Néanmoins, cette somme ne convient plus au club parisien…

En effet, les dirigeants du PSG estiment que le contrat conclu dernièrement avec Nike ne correspond plus aux données du marché. Depuis qu’Adidas a signé un contrat record avec Manchester United à hauteur de 75 M£ par exercice – accord entré en vigueur en début de saison 2015-16 – le marché équipementier des grands clubs européens connaît une forte inflation. Dernièrement, le FC Barcelone a négocié un contrat pouvant lui rapporter jusqu’à 150 M€ par exercice avec son partenaire historique Nike !

PSG : le club est-il en passe de signer un nouveau contrat nettement réévalué ?

Sans atteindre de telles sommes, le PSG aimerait obtenir une revalorisation conforme à son nouveau statut sportif. La direction parisienne se baserait notamment sur les dernières négociations menées par Chelsea, qui arborera un maillot confectionné par Nike à partir de la saison 2017-18. Les Blues sont parvenus à conclure un deal à hauteur de 60 M£ par exercice.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Selon les informations dévoilées par RMC, le PSG réclamerait désormais une somme comprise entre 35 et 40 M€ à son partenaire technique. Et si le club parisien avait pu démarcher d’autres partenaires en 2014 pour mettre la pression sur Nike pour obtenir une revalorisation – l’équipementier qatari Burrda avait notamment été cité à l’époque – le sujet est plus délicat désormais car le club possède un engagement à long terme avec son partenaire. Cependant, Chelsea n’a pas hésité dernièrement à casser son contrat avec Adidas pour pouvoir s’engager plus rapidement que prévu avec Nike.

    Mais le PSG ne devrait pas avoir besoin de mettre fortement la pression sur son partenaire américain pour obtenir son augmentation. Nike serait prêt à ouvrir les discussions pour redéfinir les contours contractuels d’un nouvel engagement avec un club parisien qui prend de plus en plus d’importance dans son portefeuille de partenaires. Pour le moment, la direction de l’équipementier aurait demandé au PSG de fournir quelques arguments supplémentaires afin d’accéder à ses exigences financières. Affaire à suivre…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à suivre notre page Facebook

     


    Source photo à la Une : Wikipedia.org (Football.ua – CC BY-SA 3.0)

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer