Economie

Le PSG sort le chéquier pour se séparer de Laurent Blanc

Alors que le PSG discute depuis plusieurs jours d’une rupture de contrat de son entraîneur avec les représentants de Laurent Blanc, les deux parties auraient trouvé un accord transactionnel d’après les informations livrées par le quotidien L’Equipe. Néanmoins, la somme déboursée par le PSG sera importante. Eclairage…

L’information a été dévoilée hier soir par Lequipe.fr et elle a été confirmée ce matin dans le quotidien sportif. La direction du PSG aurait trouvé un accord financier avec Laurent Blanc pour pouvoir se séparer contractuellement de son technicien. Tous les éléments seraient ficelés et il ne manquerait plus que le communiqué officiel du club parisien. Une communication qui sera certainement réalisée au moment où tous les éléments seront bouclés pour présenter dans la foulée le nouvel entraîneur du club, Unai Emery.

Pour parvenir à ses fins et éviter une longue procédure judiciaire – qui débute généralement par une tentative de conciliation devant la commission juridique de la LFP – la PSG a visiblement accédé aux exigences financières de Laurent Blanc. Toujours selon les informations rapportées par L’Equipe, le PSG déboursera une enveloppe de 22 M€ pour mettre fin au contrat de son technicien, qui avait prolongé de deux ans son engagement en début d’année 2016.

L. Blanc devrait percevoir 22 M€ de la part du PSG

Cette somme importante correspondrait aux deux ans de salaires à hauteur de 8 M€ par exercice. En plus de cette première somme, le PSG reversera également un montant de 4 M€ correspondant à une demi-saison supplémentaire. Une somme qui serait liée à un règlement de la LFP en raison de la durée de la mission de Laurent Blanc au PSG, qui est resté trois ans sur le banc de la capitale (ndlr : nous n’avons néanmoins trouvé aucune trace d’un quelconque article stipulant cette règle dans le règlement de la LFP). Enfin, l’indemnité de 2 M€ restante correspondrait à des bonus de performances que l’entraîneur aurait débloqué en cas d’atteinte des objectifs.

Si cette enveloppe est déjà salée pour le PSG, elle devrait encore s’alourdir en raison des cotisations patronales que devra payer le club sur les indemnités de licenciement versées à son entraîneur. D’après les dispositifs législatifs en vigueur en France, les employeurs sont exonérés de cotisations patronales auprès de leurs employés concernant les indemnités globales de licenciement (légales ou conventionnelles + transactionnelles) à hauteur de 77 232 €. Au-dessus de ce plafond, l’employeur paie des cotisations patronales. Au total, le paiement des cotisations devrait alourdir la facture de 6 M€. Un montant qui viendra accentuer la note fiscale du club, qui se situe aux alentours de 170 M€ par saison d’après les chiffres communiqués dernièrement par la direction.

Enfin, le PSG devra également réaliser un geste équivalent pour les autres membres du staff de Laurent Blanc susceptibles de partir. Néanmoins, les sommes en jeu devraient être beaucoup moins importantes par rapport au montant suscité par le départ de Laurent Blanc. De plus, les indemnités versées ne devraient pas pénaliser le mercato estival du PSG puisque les sommes devraient être intégrées au bilan comptable de l’exercice 2015-16, qui sera clos le 30 juin prochain.

Si vous souhaitez compléter votre veille sur l’actualité économique du football, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : © Flickr.com (Doha Stadium Plus Qatar)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer