Economie

QPR risque une lourde sanction financière

Alors que le club londonien des Queens Park Rangers avait présenté un bilan financier avec un faible niveau de déficit en début de mois, la publication complète des comptes révèle un exercice 2013-14 bien plus déficitaire que prévu. Des comptes qui pourraient entrainer de lourdes sanctions pour le club londonien. Explications…

Début mars, la direction de QPR annonçait brièvement un résultat net déficitaire de l’ordre de 9,8 M£ pour la saison 2013-14. Evoluant au sein du championnat de Sky Bet Championship (D2 Anglaise), le club de QPR était alors contraint de respecter les règles du fair-play financier imposées par la Football League. Cette dernière prévoit notamment un déficit maximal de 3 M£ par saison avec une augmentation de capital pouvant atteindre jusqu’à 5 M£.

Ainsi, QPR avait présenté un bilan en léger excès du niveau de déficit toléré. Néanmoins, étant donné la promotion du club, la formation londonienne ne risquait qu’un rappel à l’ordre ou au pire une très légère amende de la part de la Football League.

Le déficit opérationnel de QPR est beaucoup plus important pour 2013-14

Après l’annonce officielle du bilan, la direction de QPR vient de publier le détail financier concernant le dernier exercice 2013-14. Et le déficit opérationnel est bien plus important que prévu : le club londonien accuse en réalité des pertes à hauteur de 69,8 M£ pour la saison 2013-14 ! La direction de QPR a maquillé la perte opérationnelle par un abandon de créances réalisé par l’actionnaire à hauteur de 60 M£. Ce mauvais bilan financier fait déjà suite à un résultat net déficitaire de l’ordre de 65,4 M£ pour la saison 2012-13.

Le déficit opérationnel accusé lors de la saison 2013-14 s’explique par un niveau de charges qui n’a pas forcément été réduit alors que les recettes se sont effondrées avec la relégation en D2. Ainsi, la masse salariale représentait un poste de dépenses de l’ordre de 75,4 M£ contre 78 M£ en 2012-13. Et QPR a enregistré 38,7 M£ de recettes opérationnelles en 2013-14 contre 60,6 M£ en 2012-13.

Devant ce haut niveau de pertes opérationnelles, la Football League devrait se saisir du dossier QPR malgré la promotion du club en fin de saison 2013-14. La direction de QPR risque une amende pouvant atteindre 50 M£. Les avocats du club ont déjà fait savoir que QPR ne paierait pas un tel niveau de sanction financière.

Tony Fernandes QPR

Tony Fernandes, patron de QPR, refusera de payer tout montant exorbitant concernant la sanction financière infligée par la Football League.

Néanmoins, la direction de la Premier League étant séparée de celle de la Football League, le club londonien ne devrait pas être tenu de payer cette amende tant que le club évoluera en D1 Anglaise. En revanche, si les Queens Park Rangers venaient à descendre en Sky Bet Championship, le club s’exposerait alors à de très lourdes sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion du championnat en cas de non règlement de l’amende infligée.

Afin d’éviter tout scénario catastrophique, QPR a un grand intérêt à se maintenir en Première League à l’issue de la saison…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer