Economie

QPR enregistre des pertes financières importantes

Relégué de Premier League la saison dernière, le club londonien de QPR a présenté son bilan financier pour la saison 2012-13. Evidemment, les pertes sont importantes mais les dirigeants se sont montrés optimistes quant à la sécurité financière du club. Un optimisme qui n’est pas forcément partagé par les fans du club…

La direction de QPR n’a pas pavoisé quand elle a présenté brièvement le bilan financier du club pour la saison 2012-13. Les Queens Park Rangers accusent un déficit de 65,4 millions de livres sur le dernier exercice. Ce résultat négatif s’explique par une politique d’investissements importants conjugués à des résultats sportifs très en-deçà des ambitions.

Si une grosse partie de ce déficit est imputable aux investissements réalisés sur le marché des transferts – le club a recruté 16 joueurs (dont 2 joueurs prêtés) pour un investissement total de 44 millions de livres – d’autres facteurs expliquent ce résultat financier désastreux. Tout d’abord, la masse salariale du club a considérablement augmenté entre les saisons 2011-12 et 2012-13. Elle est passée de 58,5 à 78 millions de livres. Cette croissance de la masse salariale s’explique par les transferts réalisés mais également par l’augmentation des effectifs à tous les niveaux du club : QPR a embauché 34 nouveaux employés en une saison provoquant un accroissement des effectifs de 26%.

En plus d’une forte poussée des dépenses, le club a également souffert en termes de recettes. Une souffrance qui a été provoquée par des résultats sportifs très décevants. Ainsi, QPR n’a généré que 60,6 millions de livres contre 64 millions en 2011-12. Deux sources sont responsables de cette baisse : les droits TV ainsi que la billetterie. Malgré une politique de recrutement séduisante sur le papier, le club a dû modérer ses tarifs de billetterie face à la fronde des supporters mécontents des résultats. Ainsi, la billetterie n’a rapporté que 8,3 millions de livres au club contre 8,4 millions la saison précédente.

Les supporters sont inquiets par la gestion financière du club

Ce nouvel exercice n’est pas sans conséquence sur le niveau d’endettement du club. En une saison, la dette des Queens Park Rangers est passée de 91,4 à 177,1 millions de livres. Et la hausse devrait se poursuivre de manière spectaculaire en 2013-14, le club devant se priver des importants droits TV de la Premier League tout en ayant une structure imposante de coûts. En plus de cela, le club a dévoilé en décembre dernier son projet de nouveau stade de 40 000 places qui sera financé par un emprunt !

L’actionnaire majoritaire du club, l’homme d’affaires malaisien Tony Fernandes, s’est montré rassurant face à la dérive financière de son club. Il a indiqué que les investissements actuels étaient indispensables pour pérenniser le club en Premier League. Et il se portait garant des différents emprunts consentis par son club.

tony fernandes

Tony Fernandes, actionnaire principal du club, a tenté de rassurer les sceptiques concernant la situation financière de QPR.

Malgré les messages rassurants envoyés par Tony Fernandes, l’entourage du club semble tout de même inquiet de la situation financière. Tout d’abord, en cas de gros déficit associé à une promotion à l’issue de la saison 2013-14, le club serait sous la menace d’une sanction du comité exécutif de la Premier League. Une interdiction de recrutement ou une amende importante pourrait être attribuée au club.

Au-delà de la menace pesant sur le club, les supporters sont également inquiets de la dérive déficitaire du club. Ainsi, le QPR Supporters’ Trust a formulé une demande à la direction du club afin de réinstaurer des assemblées générales au cours desquelles des membres des associations des supporters seraient conviés. Au cours de ces assemblées, les actionnaires partageraient leurs projections financières et leurs intentions à court ou moyen terme aux représentants des supporters. Ces réunions instaureraient une transparence dans la gouvernance du club entre la direction et les fans de QPR.

Pour le moment, la direction n’a pas donné suite à la requête formulée par le Supporters’ Trust. Mais les fans restent inquiets quant aux intentions de Tony Fernandes. Ils espèrent que l’homme d’affaires malaisien n’abandonnera pas le club dans une situation de quasi-faillite. Affaire à suivre…

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer