Economie

La qualification des Bleus peut-elle relancer la croissance en France ?

Au lendemain de l’épique qualification de l’équipe de France pour le mondial brésilien, la presse française s’est enflammée sur les conséquences économiques de cet événement. Pourtant, cette participation à la coupe du monde ne devrait pas doper radicalement la croissance de l’économie française. A moins d’un parcours exceptionnel…

Nonce Paolini, président de TF1, a eu un soupir de soulagement après le coup de sifflet final de France – Ukraine. La qualification des Bleus pour le Mondial brésilien est une véritable bouffée d’oxygène pour sa chaine. Au lendemain de ce résultat, le titre boursier du groupe a ouvert en hausse de 5,22%  alors qu’il avait perdu plus de 2% après la défaite du match aller.

Il faut dire que la chaine française numéro un se tire d’un sacré pétrin. Alors que le groupe a acquis les droits de la Coupe du Monde pour 130 millions d’euros ; la présence des Bleus pour la phase de groupe lui assure au minimum un surplus de revenus publicitaires de 10 millions d’euros. Cette qualification avec panache permet également à TF1 de conduire des négociations sereines avec Canal Plus et BeInSport quant à la revente d’un lot de matchs. TF1 avait perdu 40 millions d’euros lors du mondial sud-africain ; la chaine espère obtenir un meilleur bilan en 2014.

Outre TF1, d’autres secteurs de l’économie sont heureux de la qualification de l’équipe de France pour le Mondial. A commencer par les confrères de la presse écrite. L’Equipe pourrait tripler ses tirages durant la coupe du monde en cas de bon parcours des Bleus. Les vendeurs de téléviseurs s’attendent également à une hausse de 7% des ventes la semaine précédant le début de la compétition. Enfin, les commerces (livreurs de pizzas, bars et autres pubs) s’attendent à une hausse importante de la consommation durant cet événement.

Une qualification pour la coupe du monde est négligeable dans la croissance du PIB

Si une qualification pour la coupe du monde est importante pour relancer la confiance d’une population, les experts en économie tendent à freiner les ardeurs des passionnés qui estiment l’événement d’une importance majeure pour l’économie du pays. Malheureusement, une qualification pour la coupe du monde n’a pas le même effet sur l’économie qu’une réforme du marché du travail ou encore une refonte de la politique fiscale d’un pays.

Cependant, l’effet sur le PIB est beaucoup plus palpable quand l’équipe remporte la Coupe du Monde. Les économistes estiment qu’une victoire lors de cette compétition entraine une hausse mécanique de 0,7% du PIB en moyenne. En 1998, la France avait enregistré une hausse de 3,4% de son PIB dont une augmentation de 6% le trimestre suivant la victoire de l’équipe de France. En 2006, l’Italie avait connu une croissance de 4,4% dont une hausse de 7,7% le trimestre suivant la victoire transalpine. Les deux pays profitaient également de contextes économiques plus florissants.

françois hollande

François Hollande espère que les Bleus réaliseront un bon parcours lors du Mondial 2014 afin de stimuler la croissance française

En Espagne, l’effet est moins notoire. Le contexte économique ne favorise pas la croissance. Cependant, le pays n’a connu qu’une légère baisse de son PIB en 2010 (-0,3%) alors que la récession était bien plus importante en 2009 (-3,7%). L’effet Coupe du Monde a joué son rôle.

Une qualification synonyme de bonne nouvelle pour le football français

Si cette qualification pour le Mondial ne va pas relancer à elle seule la croissance du PIB français ; elle permet en tout cas de soulager les finances de la FFF. La fédération, présidée par Noël Le Graët, peut entamer sereinement la renégociation avec ses partenaires. La qualification héroïque pour le Mondial associée au futur Euro organisé en France devrait permettre à la fédération de revoir ses contrats de sponsoring à la hausse.  Cette qualification permet également de sceller définitivement les droits TV pour la période 2014-18 à hauteur de 4 millions d’euros par match des Bleus. L’UEFA ne devrait pas avoir de mal à commercialiser les droits à ce prix-là lors du deuxième appel d’offres.

Enfin, cette qualification est également une bonne nouvelle pour les dirigeants de Ligue 1. Ils espèrent profiter de la montée de l’opinion favorable envers l’équipe de France pour obtenir différentes concessions au sujet de la taxation à 75% sur les très hauts revenus. Jusqu’ici inflexible, ils souhaitent infléchir la position du gouvernement via la médiation Glavany afin d’obtenir quelques aménagements.

A défaut d’avoir un impact significatif sur l’économie française, la qualification des Bleus donne le sourire à toute la population. En revanche, en cas de victoire finale lors de la compétition, une hausse additionnelle de 0,7% du PIB est à prévoir. Cela correspondrait à 15 milliards d’euros de revenus. Une hausse inespérée qui permettrait au gouvernement Hollande de souffler un peu…

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer