Economie

Une sombre querelle salariale oppose deux clubs de D6 anglaise

En Angleterre, les sujets portant sur le foot business ne concernent pas uniquement le championnat de Premier League. Deux clubs évoluant en Conference South, l’équivalent de la sixième division anglaise, se chamaillent à cause d’une sombre histoire de divulgation de masse salariale dans la presse locale. Explications…

Depuis fin décembre, les dirigeants de deux clubs du sud de l’Angleterre se rendent coup pour coup par presse interposée alors que leurs clubs se sont rencontrés le 28 décembre lors d’un match de championnat de Conférence South, soit l’équivalent de la D6 anglaise. Ebbsfleet United et Dover Athletic Football Club ne se font aucun cadeau, sur comme en dehors des terrains.

A la veille d’une opposition classique du championnat de sixième division mettant en scène Ebbsfleet United à Dover AFC, le manager du club du Kent Chris Kinnear a évoqué dans la presse locale la gestion économique de son prochain adversaire Ebbsfleet. Il a notamment déclaré que les bons résultats d’Ebbsfleet sont essentiellement dus à la politique salariale de gros revenus menée par le club. Une politique que Dover ne peut suivre. Chris Kinnear est allé plus loin en indiquant que certains joueurs d’Ebbsfleet étaient payés 1 000 £ par semaine, ce qui constitue un salaire très important pour des joueurs de D6 anglaise (niveau amateur).

Les dirigeants d’Ebbsfleet ont démenti les informations délivrées par Kinnear

Malgré son niveau amateur depuis de très nombreuses années, Ebbsfleet United est un club qui a fait le buzz au Royaume-Uni en 2007. Il fut l’un des premiers clubs à être détenu par ses supporters via un financement participatif mis en place par la société de crowdfunding Myfootballclub. A l’époque en D5 anglaise, le club récolte dès la première année des dons provenant de 27 000 membres ce qui lui permet d’atteindre un budget de 950 000 £.

Malheureusement, les résultats décevants liés à une gouvernance du club trop instable conduisent à une fuite des actionnaires-fans. Le club se retrouve alors confronter à de graves problèmes financiers et il a du mal à boucler ses budgets en fin de saison. Ebbsfleet descend alors en sixième division. En mai 2013, proche de la banqueroute, le club est racheté par un groupe koweitien appelé KEH Sports Ltd. Ce rachat par une société appartenant à un pays du Golfe alimente toutes les rumeurs sur le budget et le train de vie économique du club.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Face aux allégations tenues dans la presse par Chris Kinnear, le manager (Steve Brown) et le vice-président du club d’Ebbsfleet (Peter Varnay) ont tenu à démentir les informations. Steve Brown a indiqué que le budget du club d’Ebbsfleet est inférieur à celui de Dover AFC et la grille des salaires du club n’explique en aucun cas les meilleurs résultats d’Ebbsfleet par rapport à Dover AFC. Peter Varnay a ajouté que les informations fantaisistes colportées sur les salaires d’Ebbsfleet ont pour seul but de semer la zizanie dans le vestiaire du club, où aucun joueur ne gagne de tels montants.

    Un joueur d’Ebbsfleet United a été suspendu pour propos tenus sur Twitter

    En réalité, les deux clubs disposent approximativement du même budget pour cette saison de Conference South. Il se situe aux alentours du million de livres sterling, ce qui constitue une belle somme permettant d’envisager une remontée en D5.

    chris kinnear

    Chris Kinnear, manager de Dover AFC, a donné des détails dans la presse locale concernant la grille salariale de son adversaire Ebbsfleet United. Des informations qui ont été démenties par les dirigeants d’Ebbsfleet.

    L’affaire n’en est pas restée à une querelle mêlant les managers des deux clubs. A l’issue de la rencontre, Billy Bricknell, attaquant d’Ebbsfleet United et évoluant la saison passée à Dover AFC, s’en est ouvertement pris via Twitter à son ancien manager Chris Kinnear. L’attaquant a traité son ancien boss de « wanker », ce qui signifie littéralement « connard » dans la langue de Shakespear. La direction du club d’Ebbsfleet a immédiatement réagi en indiquant qu’elle suspendrait son joueur pour les insultes tenues sur un réseau social public. Peter Varnay ne souhaite pas raviver les tensions entre les deux clubs.

    Enfin, côté sportif, Ebbsfleet United a battu Dover AFC sur le score de 2 buts à 0… Ce succès a permis au club  de maintenir sa troisième place lui permettant de rêver à une montée en division supérieure. Dover est en huitième position mais le club possède un match de retard.

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer