Stratégie

Pourquoi le Real Madrid est prêt à payer 100 millions d’euros pour Gareth Bale ?

Alors qu’au moment où nous bouclons ces lignes, le transfert de Gareth Bale n’est pas encore finalisé ; il ne s’agit plus que d’une question d’heures pour que celui-ci soit bouclé. Beaucoup d’experts estiment que la somme payée par le Real Madrid est trop élevée. Mais est-ce bien la réalité ?

Les dirigeants du Real Madrid ont bon espoir de finaliser le transfert de Gareth Bale très rapidement. L’aboutissement de la négociation semble tellement imminent que la direction marketing du Real a mis en ligne «par erreur » sur le site officiel le maillot de Bale dès jeudi soir. Floqué du numéro 11, il s’agit d’un joli coup de buzz pour le site de la boutique officielle du club Merengue.

Au niveau du montant, la négociation reste relativement secrète. Un montant atteignant 120 millions d’euros avait été annoncé au début des tractations. Il semble aujourd’hui que deux offres fermes aient été faites à Tottenham : 100 millions d’euros payables en 5 ans ou 80 millions d’euros réglés en une traite.

La somme est-elle démesurée pour Gareth Bale ?

Le président de Tottenham, Daniel Levy, poursuit les négociations. Impitoyable dans les tractations durant le marché des transferts, il ne compte pas lâcher facilement son international gallois malgré les offres colossales soumises par le Real Madrid.

Si le montant déchaine les passions dans l’univers du ballon rond, il semble faire l’unanimité du côté du Real Madrid. Le président du Real Florentino Perez, Zinédine Zidane ou encore l’entraineur Carlo Ancelotti veulent absolument accueillir la star de Tottenham, peu importe la somme à débourser.

Si le montant excède 94 millions d’euros, Gareth Bale deviendrait le plus gros transfert de la planète football devant… Cristiano Ronaldo. D’ailleurs, pour ne pas froisser la susceptibilité de la star portugaise, le Real a proposé une réévaluation de son contrat cet été à hauteur de … 17 millions d’euros par an. Soit un million d’euros de plus que le contrat de Messi.

Un coup de publicité pour le Real Madrid ?

Certains experts du milieu estiment que le Real Madrid cherche à enrôler Bale à ce prix pour réaliser un coup médiatique. Après la venue de Neymar au Barça pour un peu plus de 50 millions d’euros, le Real cherche à voler la vedette au grand rival catalan en réalisant le plus gros transfert de l’histoire.

Mais en réalité, le Real croit très fermement dans le potentiel sportif de Gareth Bale. En l’enrôlant, le Real aurait, selon la cellule sportive du club, déniché le pendant de Cristiano Ronaldo. Le club aurait alors deux joueurs de couloir exceptionnels. Cristiano Ronaldo occuperait le flanc gauche alors que Gareth Bale évoluerait sur le côté droit. Au Real, les dirigeants pensent que l’international gallois de 24 ans est la pièce ajoutée qui permettra au club de glaner sa dixième Ligue des Champions.

Florentino Perez Real Madrid

Florentino Perez est persuadé que Gareth Bale est la pièce manquante au Real pour aller gagner la dixième Ligue des Champions du club.

Comment le Real peut financer un tel transfert ?

Aujourd’hui, les différents établissements financiers espagnols font confiance au Real Madrid. Le club Merengue n’a jamais généré autant d’argent qu’aujourd’hui. Grâce à des droits TV exceptionnels provenant de Liga (le Real et le FC Barcelone se partagent plus de 50% des droits TV domestiques) et de Ligue des Champions, le Real engendre près de 150 millions d’euros de revenus. Les rentrées sont également colossales concernant les revenus de billetterie et en merchandising.

En additionnant tous les revenus du club, le Real dépasse assez confortablement les 500 millions d’euros de revenus par saison. Ainsi, possédant une capacité de remboursement confortable, les établissements bancaires n’hésitent pas à prêter de l’argent à l’institution Merengue.

De plus, la venue de Gareth Bale est également considérée comme un investissement. En effet, le club compte offrir un salaire compris entre 12 et 15 millions d’euros par an au Gallois. Mais en échange, le Real souhaite obtenir 75% des droits publicitaires du joueur. Si la première année risque d’être déficitaire pour le Real (montants des droits publicitaires inférieurs au salaire du joueur), le club compte être gagnant sur la durée du contrat qui serait entre 5 et 6 ans.

Le Real Madrid fait grincer des dents

Le Real Madrid commence à susciter les jalousies. La première invective est venue de Tata Martino, entraineur du FC Barcelone. Il juge la somme comme un manque de respect envers les autres entités footballistiques.

Mais le FC Barcelone n’est pas l’opposant le plus farouche au Real. En revanche, les dix-huit autres clubs espagnols composant la Liga se plaignent de manière virulente du système de répartition des droits TV en Espagne. En effet, ils souhaitent un système plus solidaire comme celui de la France ou encore de l’Angleterre. Ils sont dépités de voir de telles sommes investies sur le marché des transferts alors que certains clubs n’arrivent même plus à verser les salaires aux joueurs ou encore à payer les charges sociales à l’Etat.

Enfin, le plus grand opposant au Real est sans doute… l’Union Européenne. En effet, l’UE voit d’un très mauvais œil les établissements bancaires espagnols accorder des prêts colossaux au Real Madrid alors que celle-ci a largement contribué au sauvetage du système bancaire du pays lors de la crise financière. D’ailleurs, l’UE impose des réformes au niveau des statuts du Real Madrid pour que celui-ci ne puisse plus recevoir des aides colossales issues de … l’Etat espagnol.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer