Economie

Le Real Madrid condamné à verser 18,2 M€ ?

real madrid sanction union européenne

Alors qu’une procédure avait été ouverte depuis plusieurs années par les services de la Commission Européenne chargés de la concurrence concernant l’attribution de subventions publiques déguisées accordées au Real Madrid par sa municipalité, l’institution européenne devrait prononcer son verdict final en début de semaine au sujet de cette affaire. Décryptage…

L’information a été dévoilée par le quotidien espagnol AS en fin de semaine dernière. Dans l’affaire des subventions publiques déguisées, le Real Madrid devrait être condamné à verser une indemnité de l’ordre de 18,2 M€, somme correspondant à une partie de la transaction obtenue lors des tractations menées avec la municipalité de Madrid concernant la cession des terrains de Las Tablas. Cette sanction devrait être annoncée par les services de la Commissaire Européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, en début de semaine.

Le début de cette affaire remonte à 1998. La direction du Real Madrid, présidée à l’époque par Lorenzo Sanz, parvient à négocier l’acquisition des terrains de Las Platas et certains droits urbains (affectant notamment les tours du Stade Santiago Bernabeu) à la municipalité de Madrid contre notamment la cession de 30 000 m² se situant sur l’ancien complexe d’entraînement du club madrilène. La vente des terrains de Las Platas est alors évaluée à 488 000 €. Une somme qui aurait été volontairement sous-évaluée par les anciens responsables municipaux selon les conclusions de l’enquête menée conjointement par l’Union Européenne et l’actuelle équipe municipale de Madrid.

Néanmoins, le Real Madrid ne pourra jamais exploiter l’acquisition des terrains de Las Platas, au sein desquels le club souhaitait notamment construire un centre commercial. La ville n’a pu obtenir au club le transfert de propriété et elle a ainsi décidé de dédommager le Real Madrid en rachetant le terrain. Néanmoins, le conseil municipal dirigé par Alberto Ruiz Gallardón (PP) accepte en 2011 de payer 22,7 M€ à la direction du Real pour récupérer la propriété du terrain. Une somme très conséquente par rapport à la valorisation réalisée en 1998 et qui a incité l’Union Européenne à ouvrir une enquête pour subvention publique déguisée.

Une affaire qui retarde les travaux de modernisation de Santiago Bernabeu ?

Si l’inflation du terrain parait vertigineuse et a vraisemblablement guidé l’Union Européenne dans le jugement de cette affaire, il est tout de même important de noter que le Real Madrid n’a pas reçu en espèces le montant promis par la municipalité. Une nouvelle fois, les deux entités ont procédé à un transfert de propriétés. En échange des terrains de Las Platas, le Real Madrid a reçu ainsi une parcelle de 9 966 m² du terrain d’Opañel valorisée à 4,3 M€. Le club est également devenu propriétaire d’une autre parcelle de 3 035 m² de Valdebebas, valorisée à hauteur de 8,6 M€. Le club a obtenu la pleine propriété des terrains sur lesquels sont bâties les 4 tours du stade Santiago Bernabeu. Enfin, le club madrilène s’est engagé à construire un grand parking dans le quartier de Santiago Bernabeu, projet estimé à 2,8 M€ lors de la conclusion de cette transaction. Un grand parking qui n’a pour le moment jamais vu le jour.

Ainsi, cette procédure impliquant la cession de terrains aux abords du stade Santiago Bernabeu complique le projet de modernisation de l’enceinte envisagé actuellement par le club. De son côté, l’actuelle maire de Madrid, Manuela Carmena, se félicitera très certainement des conclusions de l’enquête mené par l’Union Européenne. D’autant qu’une large partie de la somme devrait être restituée à la municipalité de Madrid.

En attendant, la commission chargée de la concurrence devrait bientôt statuer sur d’autres affaires s’apparentant à des subventions publiques contraires au droit communautaire perçues par différents clubs professionnels espagnols. Les clubs du FC Barcelone, d’Osasuna, de l’Athletic Bilbao, de Valencia CF, d’Elche CF ou encore d’Hercules Alicante sont ainsi dans le viseur de l’administration européenne pour des faits similaires…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à suivre notre page Facebook


Source photo à la Une : © Ecofoot.fr

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez6
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer