Economie

Le Real Saragosse est-il au bord de la faillite ?

Actuellement 8ème de Liga Adelante et en course pour la montée, le Real Saragosse est menacé de liquidation judiciaire à cause d’une réclamation du Trésor Public espagnol au sujet d’une dette fiscale impayée. Les nouveaux dirigeants du club aragonais tirent la sonnette d’alarme en évoquant la possible disparition du club au niveau professionnel. Explications…

Malgré plusieurs mois de tractations et plusieurs rendez-vous organisés au ministère des finances entre les nouveaux responsables du club et des hauts-fonctionnaires, le Trésor Public ordonne au club du Real Saragosse de rembourser immédiatement une dette de 18,5 M€ correspondant à 61% de l’endettement fiscal total du club. En plus de cette somme, le Trésor Public réclame également l’acquittement immédiat de 3,7 M€ de taxes et 3,5 M€ d’intérêts sur la dette.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Au final, le nouvel actionnaire du Real Saragosse, Fundacion Zaragoza 2032, doit régler immédiatement au Trésor Public une somme de l’ordre de 25,7 M€ pour une dette contractée par les équipes dirigeantes précédentes. Le président du club, Christian Lapetra, a indiqué que cette décision pouvait entraîner la disparition du club aragonais car il est impossible de payer une telle somme sur une échéance aussi courte. Néanmoins, les discussions devraient se poursuivre dans les semaines à venir avec le Trésor Public.

Les dirigeants de la Real Saragosse ne comprennent la décision du Trésor Public

Clairement, Christian Lapetra ne comprend pas l’entêtement du Trésor Public vis-à-vis de son club. Au cours de l’été, le président du Real Saragosse a présenté un plan de viabilité économique du club aragonais basé sur une baisse drastique des dépenses. Un plan qui devait permettre d’obtenir un rééchelonnement du remboursement de la dette fiscale du Real Saragosse.

Alors que le Trésor Public a été clément cet été avec Osasuna et le Real Murcia, le Real Saragosse n’a pas bénéficié du même jugement. En effet, le ministère des finances a accepté de rééchelonné le remboursement de la dette fiscale du Real Murcia (14 M€) sur 5 ans et elle a mis fin à une surveillance des comptes du club d’Osasuna alors que le club présente un passif fiscal de l’ordre de 47 M€. Le Trésor Public manifeste une confiance plus grande envers les perspectives financières d’Osasuna et du Real Murcia alors qu’il ne croit pas au plan de viabilité économique du Real Saragosse.

Comment le Real Saragosse a-t-il contracté une telle dette fiscale ?

Si la situation financière du Real Saragosse semble critique, la direction du club n’a néanmoins pas perdu tout espoir. Le dialogue reste ouvert avec le Trésor Public et la direction du club devrait présenter un nouveau plan de remboursement dans les jours à venir. Ce dernier devrait être basé sur deux scénarios : un remboursement de 1 M€ par saison si le club demeure en Liga Adelante plus un prélèvement d’une grosse partie des sommes récoltés lors de la cessation de joueurs. Si le club parvient à remonter en Liga BBVA, le remboursement passera à 3 M€ par saison tout en maintenant le prélèvement important sur les éventuelles indemnités de transferts perçues.

Ce nouveau plan, qui sera exposé par la direction aragonaise, pourrait convenir au Trésor Public. En effet, l’administration fiscale espagnole n’a aucun intérêt à favoriser une situation de cessation de paiement du Real Saragosse. En cas de faillite du Real Saragosse, le Trésor Public pourrait dire adieu aux 30 M€ de dettes fiscales du club.

La nouvelle direction espère trouver une solution acceptable pour le paiement de dettes qui datent des directions précédentes qui se sont succédées à la tête du club. En effet, le club a vécu au-dessus de ses moyens durant de nombreuses saisons, dépensant l’essentiel des revenus du club dans la masse salariale et les transferts.

Le bilan financier de la saison 2011-12 est révélateur de cette politique qui a mené le club dans une impasse financière. Alors que le club avait généré un revenu de 26,740 M€ lors de cette saison, la masse salariale du club représentait alors 25,126 M€ soit 94% des recettes du club. Souhaitant préserver ses principaux actifs, le club priorisait alors le paiement des salaires au détriment des autres postes de dépenses dont les impôts. Le club a ainsi accumulé pendant de nombreuses années des millions d’euros d’impayés fiscaux.

Christian Lapetra

Christian Lapetra, président du Real Saragosse, espère toujours un rééchelonnement de la dette fiscale du club afin de poursuivre sa mission de restructuration financière.

La situation dans laquelle se trouve le Real Saragosse est loin d’être une exception en Espagne. Néanmoins, sous la contrainte de l’Union Européenne et de l’Etat Espagnol, la direction de la Liga souhaite que les clubs remboursent rapidement leurs passifs fiscaux. Le Real Saragosse pourrait devenir alors la première grande victime de ce durcissement de la politique financière des clubs de Liga BBVA et Adelante. Néanmoins, la direction aragonaise espère encore trouver une solution pour éviter le pire au club et à ses supporters…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer