Stratégie

Les dirigeants de clubs écossais appellent à la réforme

Face aux difficultés sportives et financières récemment rencontrées par les différents clubs écossais, certains dirigeants appellent à de profonds changements afin d’être en phase avec le contexte économique tout en répondant aux demandes des fans. Explications…

Lors d’une assemblée générale tenue récemment au sein de son club, le patron de Falkirk, Doug Henderson, n’est pas passé par quatre chemins pour évoquer ses sentiments concernant le football écossais. Selon Henderson, le format des compétitions doit impérativement évoluer sous peine de voir le football écossais descendre dans les abimes de la hiérarchie européenne. Henderson appuie notamment son constat sur la non-qualification pour l’Euro 2016 de la sélection nationale et les grosses difficultés éprouvées par les clubs écossais sur la scène européenne depuis plusieurs saisons.

« Notre sélection nationale ne rivalise plus avec des pays comme l’Irlande, la Norvège, l’Islande, la Slovaquie, la Slovénie, la Belgique ou d’autres. Même le Celtic n’est plus capable de rivaliser sur la scène européenne. Et nos autres clubs qualifiés pour les compétitions européennes sont généralement éliminés lors des tours préliminaires » a alors décrit le dirigeant écossais.

Pour remédier à cette chute vertigineuse du niveau footballistique écossais, Doug Henderson plaide pour un changement du format de compétition de l’élite écossaise. « En se basant sur la réalité économique actuelle et notre besoin d’avoir une compétition couvrant tout l’année, je pense qu’il faut porter un intérêt à la réforme de nos championnats et créer une première division à 16 clubs. Notre format actuel est improductif du point de vue économique et je crois que beaucoup de mes collègues sont d’accord avec moi » indique ainsi Henderson.

« Jouer à quatre reprises chaque club du championnat durant la saison n’est plus attractif pour les supporters – comme le montrent les sondages – et il y a une baisse d’affluence pour une majorité des clubs de Premiership. Les télévisions déplacent les rencontres de samedi en semaine avec peu de considération pour les fans et les familles, n’intégrant pas les conséquences financières en termes de billetterie pour des clubs comme le nôtre » ajoute le patron de Falkirk FC.

Actuellement, la Premiership (D1 écossaise) est composée de 12 clubs qui se rencontrent trois ou quatre fois par saison. Les trois autres divisions professionnelles du pays sont composées de 10 clubs. Henderson appelle à un format de compétition plus similaire aux autres championnats européens. Un tournoi plus dense qui doit favoriser l’intérêt national afin de redynamiser des centres de profits comme la billetterie, le merchandising, le sponsoring ou encore les droits TV. Les dirigeants de la Scottish Professional Football League, organe organisant les compétitions des 4 premières divisions du pays, devraient prochainement se réunir pour envisager une refonte du format des compétitions.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


Source photo à la Une : © Falkirk Football Club (Facebook)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer