Economie

Top 10 des entraîneurs les mieux payés de Premier League

La hausse vertigineuse des recettes de Premier League au cours des dernières années n’a pas seulement profité aux joueurs évoluant dans le championnat anglais. Les entraîneurs, qui occupent souvent le poste de manager outre-Manche, possèdent également des salaires importants qui rendent souvent impossible leur exportation dans un autre championnat européen. Explications…

Alors que les recettes télévisuelles générées par la Premier League sont souvent évoquées pour expliquer l’écart de revenus entre les clubs anglais et leurs rivaux européens, la différence ne s’effectue pas uniquement à ce niveau. L’avance prise par de nombreux clubs en matière d’internationalisation permet notamment aux formations anglaises de générer de confortables recettes de sponsoring. La Premier League récolte ainsi plus de 240 M£ de revenus de sponsoring maillot en cette saison 2015-16. Son principal concurrent sportif, la Liga BBVA, parvient seulement à enregistrer un peu plus de 100 M€, dont un peu plus de 60 M€ pour les seuls clubs du Real Madrid et du FC Barcelone.

Les importantes recettes générées par la Premier League ne servent pas uniquement à payer de lourdes indemnités de transfert ou encore à délivrer des salaires mirobolants aux joueurs du championnat. Les entraîneurs de Premier League, cumulant souvent la fonction de manager, perçoivent également de très importants revenus de la part de leur club.

Si le classement des salaires attribués ne suit pas forcément une logique de longévité au club, les formations les plus puissantes attribuent évidemment les meilleures rémunérations à leur entraîneur. Ainsi, José Mourinho, entraîneur de Chelsea FC, est le technicien le mieux payé du championnat, percevant un salaire brut hors primes de 8,5 M£. Un niveau de rémunération qui protège pour le moment le technicien portugais de tout licenciement pour mauvais résultats dans l’immédiat : Chelsea FC devrait débourser 37,5 M£ d’indemnités pour pouvoir se séparer de son entraîneur.

Derrière José Mourinho, Arsène Wenger pointe au deuxième rang avec un salaire de 8,3 M£. Malgré l’absence de titres majeurs – le club n’a plus remporté le championnat d’Angleterre depuis 2004 – le technicien alsacien est très apprécié par ses actionnaires. Réputé pour son excellente gestion financière, il est considéré comme un élément déterminant dans les profits accumulés par le club au cours des dernières saisons. Entre 2010 et 2014, Arsenal a notamment accumulé plus de 116 M£ de bénéfices. Wenger est alors rémunéré comme un patron capable, lors de chaque exercice, de générer des profits.

Jurgen Klopp liverpool fc

Jurgen Klopp percevra un salaire de 7 M£ par saison à Liverpool

Aux quatre rangs suivants, nous retrouvons des entraîneurs officiant depuis peu en Premier League. Le nouvel arrivant, Jurgen Klopp, intègre directement la 4ème position du classement. Liverpool FC a accepté de verser un salaire fixe de 7 M£ au technicien allemand pour le convaincre de signer chez les Reds. Champion de Premier League dès sa première saison avec Manchester City, Manuel Pellegrini n’occupe que la 5ème place avec un salaire annuel de 4 M£.

Enfin, certains clubs apparaissant dans la deuxième partie du tableau en termes de puissance économique, n’hésite pas à donner d’importants salaires à leur entraîneur afin de progresser sportivement. C’est notamment le cas de Crystal Palace qui rémunère son technicien, Alan Pardew, à hauteur de 1,5 M£ par saison. Ce dernier occupe la 10ème place du classement.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer