Droits TV

Comment seront répartis les droits TV de Liga BBVA ?

Alors que la mutualisation des droits TV du championnat espagnol a été beaucoup évoquée au cours des derniers mois, peu d’informations ont circulé autour de la répartition définie par la direction de LaLiga. Pourtant, les modalités ont été assez clairement exposées aux clubs du championnat espagnol. Explications…

La mutualisation des droits TV du championnat de Liga BBVA pourrait bien constituer le grand succès du mandat de Javier Tebas à la tête de la ligue espagnole. Cette opération est déjà considérée comme la mesure à l’origine de la multiplication par 5 des recettes TV internationales du championnat lors du dernier appel d’offres. Les effets devraient également se faire ressentir à partir de la saison 2016-17 concernant les droits domestiques.

Si la mutualisation permet de doper les revenus TV de Liga BBVA, cette réforme répond-elle à son premier objectif de réduire les inégalités financières entre les clubs du championnat espagnol ? Pour répondre à cette question, il est nécessaire de s’attarder sur la prochaine répartition des droits TV qui sera opérée pour la première fois par la ligue espagnole à l’issue de la saison 2015-16.

Tout d’abord, l’ensemble des droits télévisuels collectés par la Liga BBVA ne revient pas de droit au championnat de première division espagnole. D’après le décret promulgué en mai dernier, d’autres acteurs sont concernés par la répartition. Un modèle qui a d’ailleurs failli provoquer une grève générale en fin de saison 2014-15 en raison du mécontentement de certains protagonistes, estimant leur part trop faible.

Ainsi, la Liga BBVA ne récupère que 83% du montant collecté. Ensuite, 10% de la somme est attribuée au championnat de Liga Adelante (D2 espagnole).La fédération espagnole empochera 2% du montant. Le CSD – agence d’Etat chargée de promouvoir le sport en Espagne – récoltera 1% de la somme acquise. Les différents syndicats officiels du championnat espagnol se partageront 0,5% du montant total. Enfin, une aide octroyée aux clubs descendant en Liga Adelante sera financée à partir d’une ponction de 3,5% des droits TV.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Le FC Barcelone et le Real Madrid maintiendront leurs revenus

    Ensuite, concernant les 83% des recettes partagées en Liga BBVA, trois critères ont été retenus. Tout d’abord, 50% de cette somme sera répartie de manière égale ! Cette condition constitue un véritable choc culturel au sein d’un championnat habitué à vendre individuellement ses droits TV. Ce critère permettra clairement de limiter les écarts entre les différents protagonistes du championnat.

    25% de la somme sera ensuite redistribuée en fonction des résultats sportifs acquis par les clubs lors des 5 dernières saisons. Un coefficient descendant sera attribué en fonction de l’ancienneté des résultats.

    Enfin, 25% de la somme sera redistribuée en fonction d’un critère appelé « Impacto ». Ce dernier prend en compte une multitude de caractéristiques regroupées en deux pôles : qualité des infrastructures et popularité du club. Différents indicateurs tels que la qualité de la pelouse, le nombre d’abonnés ou encore le taux de remplissage intègreront ainsi le calcul permettant de définir la redistribution de cette dernière enveloppe. A nouveau, pour limiter les écarts de redistribution, la loi a imaginé un mécanisme empêchant un club de percevoir plus de 20% de la somme redistribuée sous le critère « Impacto ». Un club ne peut pas également recevoir moins de 2% de la somme totale liée à ce critère.

    Néanmoins, une première entorse devrait être réalisée lors de la première saison concernant le FC Barcelone et le Real Madrid. Afin de faire plier leurs dirigeants, Javier Tebas a garanti aux deux clubs un revenu minimum équivalent aux sommes perçues par les deux clubs lors des saisons précédentes. Ainsi, les deux formations devraient tout de même percevoir 140 M€ de droits TV en recevant chacun près de 23% de l’enveloppe dédiée au critère Impacto.

    fc barcelone droits tv

    Le FC Barcelone maintiendra ses recettes TV malgré la mutualisation des droits en Liga BBVA

    Néanmoins, d’après les calculs menés par le média La Jugada Financiera, l’écart de répartition devrait considérablement se réduire dès cette première saison de redistribution. Le ratio entre le premier et le dernier du classement des droits TV atteignait un score supérieur à 11 lors de la saison 2014-15 !

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


    Crédits photo à la une : © Real Madrid (Facebook)

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer