Economie

Résultats financiers des clubs de Ligue 1

La LFP vient de publier le bilan financier des clubs de Ligue 1 pour l’exercice 2010/11. Celui-ci s’avère plutôt positif pour la moitié des clubs de Ligue 1. Mais la situation économique de certains gros clubs reste tout de même inquiétante…

Dix clubs sur vingt présentent des comptes positifs ou à l’équilibre. En haut du classement, l’AJ Auxerre figure au sommet avec un exercice positif de 3,8 millions d’euros. Ce bilan très flatteur pour le club icaunais vient de sa participation en Ligue des Champions qui a garanti un revenu de 13 millions d’euros. N’ayant pas fait de folie dans le recrutement, l’AJA se retrouve avec un bilan très positif.  D’autant plus que le club de Jean Fernandez a obtenu sur le fil une très belle 9ème place la saison dernière.

Le FC Sochaux Montbéliard figure à la deuxième place de ce classement avec un résultat net positif de 2,8 millions d’euros. Ce bon résultat financier est à mettre à l’actif d’un bon résultat sportif avec une excellente 5ème place lors de la saison dernière. Le club doubiste a même arraché une qualification pour la Ligue Europa. Ce résultat sportif a été obtenu sans un recrutement onéreux.

Alexandre Lacombe, président heureux du FC Sochaux Montbéliard à l’issue de la saison 2010/11. Malheureusement, la saison suivante est beaucoup plus compliquée…

Les promus s’en sortent bien

Les promus de la saison dernière rendent une copie financière positive. Malgré la relégation et la dernière place, l’AC Arles Avignon a connu un excédent de 1,1 million d’euros. Brest fait encore mieux en occupant le podium des bilans avec un résultat net de 1,9 million d’euros. Seul Caen déçoit avec un déficit à l’issue de l’exercice de 1,6 million d’euros. Mais la vente d’El Arabi, conclu après le 30 juin 2011, va permettre de rééquilibrer les comptes sans problème.

Les gros clubs en déficit

Même si le bilan global est bon, les gros clubs français inquiètent. Les trois clubs qualifiés pour la Ligue des Champions à l’issue de la saison 2010/11 connaissent d’importants déficits. Et cette situation risque de se répéter lors du prochain bilan financier.

Le LOSC, malgré une saison exceptionnelle couronnée par un titre de champion de France et une coupe de France, connait un déficit de 5,8 millions d’euros. Les dirigeants nordistes expliquent ce résultat par une volonté de conserver l’ossature d’un effectif talentueux et ils promettent de redevenir structurellement bénéficiaires lors de la livraison du nouveau stade. La participation à la Ligue des Champions conjuguée aux ventes de Gervinho et Sow devraient permettre de réduire le déficit lors du bilan 2011/12. Mais l’équilibre n’est pas certain d’être atteint.

Lyon est également dans une situation difficile. Le club de Jean Michel Aulas a connu un lourd passif la saison dernière de 28 millions d’euros. Mais ce chiffre s’explique par le financement de la construction du nouveau stade que le club soutient sur ses fonds propres. Cette volonté d’être propriétaire de son stade coute cher à l’OL qui doit pratiquer une certaine austérité économique au niveau des transferts. Le déficit devrait cependant être légèrement moindre lors de l’exercice actuel. Mais une qualification pour la prochaine Ligue des Champions est indispensable pour l’OL s’il ne veut pas connaitre un gros dégraissage.

Jean Michel Aulas cherche actuellement des investisseurs dans les pays du Golfe pour combler les déficits du club lyonnais.

Enfin, la situation la plus alarmante est celle de l’OM. Malgré une victoire en coupe de la Ligue, une qualification pour les 8èmes de finale de Ligue des Champions et une deuxième place, le club olympien a connu un déficit de 14,6 millions d’euros. L’actionnaire du club a mis la main à la poche pour combler le trou budgétaire du club. Ce déficit chronique est principalement causé par la politique salariale du club. Il devrait être encore plus important lors de l’exercice actuel du au mauvais classement du club. Mais un gros dégraissage de l’effectif sera mis en place pour la saison 2012/13 car elle sera sans Ligue des Champions. A moins d’un gros investissement entrepris par l’actionnaire, l’OM va devoir réduire drastiquement les dépenses… Cela engendrera des conséquences non-négligeables sur les résultats sportifs…

 

[table id =12 /]

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer