Economie

Classement des résultats financiers de la Ligue 2

La LFP a publié courant avril les résultats financiers des clubs de Ligue 2 pour la saison 2010/11. Les comptes ne sont pas au beau fixe dans l’antichambre de la Ligue 1. Au cumulé, les clubs ont perdu 15,5 millions d’euros. Et ce chiffre ne prend pas en compte la faillite du GF 38. Explications…

La Ligue 2 n’est pas un championnat facile pour un dirigeant. Certes les droits TV sont parmi les plus élevés d’Europe ce qui permet de disposer d’un bon niveau de compétitivité. D’ailleurs, le niveau y est très proche entre les différentes équipes qui disputent ce championnat et les écarts demeurent très serrés jusqu’à la fin. Mais si le suspens sportif y est entier, les clubs ne sont pas tous aussi bien gérés.

Bizarrement, le club gardois de Nîmes figure en tête du classement avec un bénéfice de plus de 600 000 €. Le club est tout de même descendu en national à l’issue de la saison. Mais ce bon résultat est clairement dû à la vente de Benjamin Moukandjo à l’AS Monaco. L’US Boulogne, club fraichement descendu de l’élite pointe en deuxième position avec un résultat positif de plus de 400 000 €. Cela s’explique également par la cession de nombreux joueurs comme Thil.

La vente de Benjamin Moukandjo à l’ASM a permis à Nimes de réaliser des bénéfices.

Clermont, Nantes et Reims dans le top 5

Clermont-Ferrand complète le podium. Le club auvergnat profite des bons résultats sportifs avec un exercice clôturé à la septième place pour réaliser un bénéfice de 46 000 €. Enfin derrière, Nantes et Reims se retrouvent respectivement au 4ème et 5ème rang avec des petits bénéfices de 40 000 et 17 000 €. Les deux clubs profitent de leur notoriété pour acquérir des droits TV importants et des recettes en billetterie non négligeables.

Waldemar Kita n’a pas perdu d’argent lors de la saison 2010/11 avec le FCNA.

Les clubs promus en Ligue 1 ne donnent pas l’exemple

Au final, seuls huit clubs de Ligue 2 ont des comptes positifs. Et les clubs promus en Ligue 1 ne sont pas des bons élèves. Dijon est le seul club à avoir réalisé des profits à hauteur de 15 000 €. Evian ne pointe qu’au douzième rang avec une perte de 526 000 €. Et la situation est encore plus préoccupante pour le club corse d’Ajaccio qui a accusé des pertes à hauteur de 2,5 millions d’euros. Mais la montée en Ligue 1 va permettre de compenser les déficits de la saison écoulée. Enfin la situation est très préoccupante pour le FC Metz qui a accusé des pertes à hauteur de 5,5 millions d’euros. Quand on connait la situation sportive actuelle du club Grenat, une descente en national pourrait engendrer un scénario à la grenobloise.

[table id =13 /]

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer