Economie

Classement des résultats nets de Premier League

Le site web du célèbre quotidien britannique The Telegraph a publié récemment le bilan de 19 clubs de Premier League de la saison 2010/11. Seul Birmingham City n’a pas souhaité rendre public ses comptes. Ecofoot en profite pour publier un classement des résultats nets.

Sans surprise, le club d’Arsène Wenger, Arsenal, se retrouve en tête de ce classement avec 38,5 millions de livres de bénéfice. Cela représente 48,2 millions d’euros. Et ce chiffre ne tient pas compte des ventes estivales des deux stars Cesc Fabregas et Samir Nasri. Pourtant, le club londonien n’a terminé que 4ème de Premier League et n’a pas remporté de trophée. Mais la direction du club a une gestion rigoureuse de ses comptes et profite de droits TV très élevés.

Manchester United se retrouve au deuxième rang de ce classement avec 32,2 millions de livres de bénéfice soit 40,3 millions d’euros. Ce bénéfice est notamment du aux excellents résultats sportifs du club mancunien : titre de champion d’Angleterre et finaliste de Ligue des Champions. De plus, le club de Sir Alex Ferguson a mené une campagne de recrutement plutôt calme.

Newcastle complète le trio de tête. Le club du nord de l’Angleterre profite des avantages de son accession en Premier League. Les Magpies possèdent une masse salariale relativement basse et ont engendré des revenus conséquents. Cela a permis une bonne campagne estivale de recrutement. Tottenham se situe en quatrième position avec un bénéfice de 8 millions de livres. Le club londonien profite également d’une bonne campagne en Ligue des Champions avec une élimination en ¼ de finale face au Real Madrid.

Le déficit de Manchester City est abyssal

Si les gros clubs de Premier League occupent les premières places du classement, trois grands clubs se retrouvent également aux trois derniers rangs. Liverpool occupe un sombre 17ème rang avec un déficit de plus de 42 millions de livres. Ce déficit est du à une politique de transferts onéreux qui n’a pas porté ses fruits au niveau sportif. Le club de la Mersey paie très cher également son projet de nouveau stade qui n’a finalement pas abouti.

Chelsea se situe à la 18ème place avec un déficit de 72 millions de livres. Heureusement, Roman Abramovitch peut combler le trou financier assez facilement. Chelsea a notamment mené une campagne de recrutement hivernal très cher avec les arrivées de Fernando Torres pour 58 millions d’euros et celle de David Luiz en provenance de Benfica pour 24 millions d’euros. Chelsea avait également budgétisé une première place alors que les Blues n’ont terminé que deuxième.

Enfin, Manchester City se trouve très nettement au dernier rang avec un déficit record de 178,8 millions de livres. Cela se justifie par une campagne de recrutement incroyable sans participation à la Ligue des Champions. Le déficit devrait normalement se réduire pour cette saison car le club a gagné le titre de champion d’Angleterre.

[table id =18 /]

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer