Economie

La Coupe du Monde féminine dynamise l’économie du Canada

Le Canada a dévoilé début novembre une étude faisant un état des lieux de l’impact économique des deux événements mondiaux de football féminin accueillis par le pays en 2014 et 2015. De façon relativement surprenante, les retombées des deux coupes du monde féminines surpassent les prévisions économiques établies par les experts du pays. Explications…

« Nous sommes convaincus que la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ et la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014  auront une incidence importante sur les secteurs clés de notre économie, particulièrement dans les communautés hôtes à l’échelle canadienne. » C’est en ces termes que Rick Traer, chef de la direction de l’Alliance canadienne du tourisme sportif, avait défendu les investissements réalisés par le Canada concernant l’organisation des deux mondiaux féminins de football en février 2014.

Depuis, les chiffres semblent entièrement donner raison à l’homme politique canadien. La Coupe du Monde féminine 2015 n’a pas seulement été un succès médiatique et numérique à l’échelle planétaire. Elle a également dynamisé de façon significative l’activité économique du Canada en cette année 2015.

D’après une étude dévoilée début novembre par l’Alliance canadienne de tourisme sportif, la Coupe du Monde Féminine U-20 et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA ont généré 493,6 millions de dollars canadiens de retombées économiques pour le pays. Les chiffres sont ainsi supérieurs de 46% par rapport aux projections préliminaires réalisées en février 2014 par le gouvernement canadien !

Alors que le pays a investi 216 millions de dollars canadiens pour organiser les deux événements, ces derniers ont généré une activité économique nette (PIB) de 249 millions de dollars canadiens et 97,6 millions de dollars de rentrées fiscales. Le Canada tire donc un bilan économique très positif de l’organisation des deux coupes du monde féminines sur son sol.

Evidemment, le tourisme généré par la Coupe du Monde féminine 2015 a constitué un facteur clé de succès déterminant dans ce bilan positif. Au total, 174 000 visiteurs ont passé au moins une nuit dans une des villes hôtes. 96 600 supporters américains auraient ainsi franchi la frontière pour assister à l’événement.

« Au nom de l’Association canadienne de soccer, nous aimerions remercier tous nos partenaires financiers pour leur soutien  qui nous a permis d’accueillir avec succès le plus grand événement sportif unidisciplinaire jamais tenu au Canada » a alors déclaré Victor Montagliani, président de l’Association canadienne de soccer.

Ces chiffres interviennent seulement quelques jours après la satisfaction annoncée par certains cadres de la FFF au sujet du bilan financier 2014-15 de l’équipe de France féminine de football. Selon les informations dévoilées par la fédération, l’équipe de France devrait enregistrer pour la première fois un résultat net positif grâce à l’accroissement de ses centres de profits dont notamment les droits TV et les recettes de billetterie. D’excellents éléments financiers, combinés à d’autres très bons indicateurs tels que l’affluence moyenne ou les audiences TV, qui annoncent un avenir radieux pour le développement du football féminin à l’échelle française, européenne et mondiale.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


Source photo : © Canada Soccer (Facebook)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer