Economie

L’AS Monaco a-t-elle un intérêt financier à rapatrier Falcao dès cet hiver ?

Inquiète au sujet du temps de jeu de son attaquant colombien prêté à Chelsea, la direction de l’AS Monaco réfléchit actuellement à la solution la moins préjudiciable pour réduire les risques de pertes financières concernant le dossier Falcao. Dans cette optique, le retour de l’attaquant colombien dans l’effectif monégasque pour la deuxième partie de saison 2015-16 parait être une solution crédible. Explications…

Ancien recruteur et conseiller pour plusieurs clubs français, Gilles Favard a lancé un pavé dans la marre lors de son intervention dans l’Equipe du Soir au sujet du dossier Falcao. « Falcao va rentrer à Monaco en janvier. Il est à Chelsea et ne joue pas du tout. Au tarif où il est, il vaut mieux qu’il rentre et qu’il joue » a alors indiqué le chroniqueur.

Depuis cette sortie médiatique remarquée, aucun acteur concerné par ce dossier n’a pris la parole publiquement pour confirmer ou démentir cette information. Pourtant, cette piste semblerait être réellement creusée par la direction monégasque. Sur le plan sportif, elle constituerait une alternative intéressante pour l’actuel deuxième de Ligue 1, confronté à de sérieux problèmes de finition depuis le début de saison.

Mais c’est surtout sur le plan financier que l’opération pourrait s’avérer utile pour les comptes de l’ASM. Afin d’éviter le très gros accident industriel, l’AS Monaco pourrait avoir un intérêt à relancer dans ses rangs l’attaquant colombien durant la deuxième partie de saison 2015-16 afin de pouvoir le vendre à un tarif correct à la sortie de cette saison.

Acheté à hauteur de 60 M€ à l’été 2013, l’AS Monaco a fait signer à Falcao un contrat de 5 ans avec un salaire annuel estimé à 15 M€ charges comprises. Sur la base d’un amortissement comptable linéaire à hauteur de 12 M€ par exercice, Falcao représente actuellement une charge d’environ 27 M€ par saison pour l’AS Monaco.

Malgré une première saison décevante et un changement de projet, l’AS Monaco est pour le moment parvenu à limiter la casser comptablement avec le joueur. Lors de l’exercice 2014-15, le club de la Principauté a ainsi prêté son joueur à Manchester United via une commission de 10 M€. Manchester United a également assumé intégralement le salaire du joueur. Ainsi, Falcao a vraisemblablement pesé uniquement 2 M€ dans les comptes du club.

Lors de cette 2015-16, l’AS Monaco est parvenue à renouveler le même type d’opération. Chelsea FC a accepté de débourser 6 M€ pour se faire prêter le joueur pour une saison. Les Blues assument également l’intégralité du salaire de la star colombienne. Via cette opération, Falcao devrait représenter une charge comptable de 6 M€ pour l’ASM en cette saison 2015-16.

Néanmoins, devant le manque de temps de jeu du joueur chez les Blues, la direction monégasque s’inquièterait du futur de son attaquant colombien. Après deux saisons et demie non-abouties sur le plan sportif, l’AS Monaco parviendra difficilement à répéter une opération de prêt payant pour la troisième saison consécutive. Et en cas de cession du joueur, l’AS Monaco s’exposerait alors à une énorme moins-value comptable étant donné que le club devra encore amortir 24 M€ sur le transfert du joueur. Enfin, la conservation de l’attaquant colombien dans son effectif durant les deux dernières années de contrat coûterait quelques 54 M€ à l’ASM…

Ainsi, devant ce dilemme, la direction monégasque pourrait tenter le pari de relancer l’attaquant à deux ans et demi du terme de son contrat. Un rapatriement qui devrait coûter une surcharge salariale de 7,5 M€ au club de la Principauté. Malgré un retour anticipé, l’ASM devrait également pouvoir s’arranger relativement facilement au sujet de l’indemnité du prêt payant avec Chelsea sachant que le joueur ne rentre plus dans les plans du club londonien. Cette surcharge salariale pourrait être payée en se séparant d’El Shaarawy : en mettant un terme au contrat de prêt, le club de la Principauté économiserait 1,5 M€ en salaires et se dispenserait de lever une option d’achat à hauteur de 15 M€.

Grâce à une deuxième partie de saison réussie en Ligue 1 via quelques buts d’importance inscrits par Falcao, l’ASM pourrait alors se retrouver en position de force pour céder son attaquant à hauteur de 25 M€, soit le montant restant à amortir sur son transfert. Un transfert qui permettrait également à l’ASM de se débarrasser de son encombrant salaire deux ans avant le terme de son contrat. Cerise sur le gâteau : Falcao pourrait largement contribuer à qualifier l’ASM pour l’édition 2016-17 de la C1. Une qualification qui rapporterait alors un montant minimum de 30 M€ supplémentaires…

Si le scénario est séduisant, il faudra néanmoins que Falcao retrouve un haut niveau pour que ce retour se solde en une opération sportive et financière gagnante. Mais les dirigeants monégasques envisageraient de prendre le risque d’autant que ce dossier pourrait devenir un véritable boulet s’il n’évoluait pas d’ici la période estivale 2016…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Falcao (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer