Economie

Danone pourrait se retirer de l’ETG

Yves Bontaz, entrepreneur français de Haute-Savoie, a indiqué en fin de semaine dernière que Danone allait se retirer de la vie économique de l’ETG. Principal sponsor du club, la fuite de Danone pourrait entrainer le départ d’autres partenaires économiques.

La déclaration d’Yves Bontaz n’est pas passée inaperçu sur la chaine locale Mont-Blanc 8. Cet entrepreneur haut-savoyard, à la tête de plusieurs entreprises de décolletage et d’équipement automobile a affirmé que Franck Riboud, PDG de Danone, allait prononcer la fin de son partenariat économique avec l’ETG. L’officialisation de cette décision devrait se tenir le 07 novembre, date du prochain conseil d’administration.

Yves Bontaz, proche de Franck Riboud, est particulièrement remonté contre les deux actionnaires majoritaires du club Esfandiar Bakhtiar et Richard Tumbach. Depuis cet été, les deux actionnaires s’opposent à l’entrée dans le capital d’un groupe d’entrepreneurs venant de Haute-Savoie et soutenu par Danone. Possédant 52% des parts du club, ils ne veulent pas voir leur pouvoir dilué par l’arrivée de nouveaux capitaux locaux.

Danone souhaite que l’ETG appartienne au tissu local

Ce refus catégorique des deux actionnaires majoritaires est un vrai problème pour Danone. La société de l’agro-alimentaire ne possède qu’une partie infime du capital du club mais elle en est le principal sponsor. Chaque saison, Danone reverse plus d’un million d’euros à l’ETG en tant que sponsor maillot et principal acheteur des encarts publicitaires du Parc des Sports d’Annecy. Elle aide également le club dans la construction d’un centre de formation performant. Elle fait jouer son réseau auprès des hommes politiques locaux pour faire avancer certains dossiers.

Cependant, Franck Riboud ne goûte guère à l’individualisme des deux actionnaires qui ne souhaitent pas partager le pouvoir. Depuis la construction de ce club, Danone souhaite que l’ETG soit ancré dans le tissu industriel local et la firme voit d’un bel œil l’arrivée d’investisseurs locaux. Cette arrivée a pour le moment essuyé le refus catégorique des deux actionnaires principaux qui ne veulent pas perdre le pouvoir au sein du club.

Un ultime coup de pression de Danone ?

Pour certains, la menace du retrait de Danone est bien réelle. Les deux actionnaires principaux prennent d’ailleurs au sérieux le départ de la société présidée par Franck Riboud. Mais sur un budget de 32 millions d’euros, Danone ne représente finalement qu’un seul million d’euros. Cependant, le duo Bakthiar-Tumbach ne devrait pas négliger la fuite des autres entreprises haut-savoyardes, constituant tout de même près de 45% du capital du club.

Franck Riboud PDG Danonce

Franck Riboud mettra-t-il sa menace à exécution ? La réponse devrait bientôt intervenir…

Des élus locaux n’hésitent pas à affirmer que Danone essaie un ultime coup de poker afin de parvenir à faire entrer les nouveaux capitaux haut-savoyards dans l’actionnariat du club. Danone a déjà trop contribué à l’ascension de ce club pour s’en désintéresser complètement.

La réunion du 07 novembre de l’assemblée générale est attendue avec une grande impatience du côté de l’ETG L’orientation économique du club sera en jeu.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer