Economie

Quel est le revenu annuel moyen en Premier League ?

Alors que la Premier League bénéficiera d’une nouvelle forte inflation de ses recettes télévisuelles à partir de la saison prochaine, la rémunération moyenne attribuée au sein de l’élite anglaise n’a cessé de s’accroître depuis le début des années 90. Explications… 

Les principaux championnats européens pourront-ils encore résister longtemps aux assauts des clubs de Premier League afin de conserver leurs meilleurs éléments ? A l’heure où le FC Barcelone s’active dans tous les sens pour dénicher un contrat commercial à la hauteur de ses attentes afin de procéder aux revalorisations contractuelles promises à Messi, Neymar ou encore Busquets ; la Premier League attend de son côté patiemment l’entrée en vigueur de ses nouveaux contrats télévisuels records !

Néanmoins, avant même ce nouveau cycle de droits TV, le salaire moyen de Premier League n’a cessé de progresser depuis l’instauration du championnat sous sa forme actuelle. Alors que le revenu moyen annuel au sein de l’élite anglaise n’était que de 60 000 £ lors de la saison 1991-92 (dernière édition du championnat anglais avant la création de la Premier League), ce dernier était de l’ordre de 1,703 M£ lors du dernier exercice écoulé d’après les données de l’institut Sporting Intelligence !

Ainsi, le salaire moyen annuel de Premier League a été multiplié par 28 lors des 24 dernières années alors que le revenu moyen britannique a simplement été multiplié par deux durant la même période ! L’écart n’a cessé également de grandir avec les autres divisions professionnelles du football anglais : alors qu’un joueur de Championship percevait 53% des revenus d’un joueur de Premier League en 1992-93, le ratio est tombé à 19% lors de l’exercice 2014-15 ! Et malgré un nouvel accord au sujet du partage des recettes télévisuelles qui entrera en vigueur à partir de la saison prochaine, l’écart devrait continuer à grandir.

Evidemment, la libéralisation du marché des transferts au sein de l’Union Européenne et la forte inflation des droits TV ont contribué à exercer cette forte pression inflationniste sur les salaires de Premier League. Néanmoins, quelques éléments pourraient contrarier cette frénésie dans les années à venir : si le championnat s’apprête à accueillir un nouveau deal record de droits TV, la perspective d’un Brexit pourrait mettre à mal la libre circulation des travailleurs européens. Et certains membres de la fédération anglaise pourraient profiter d’un tel scénario pour remettre au cœur du débat la mise en place de quotas de joueurs nationaux, permettant de revaloriser la formation. Ainsi, l’avenir politique du Royaume-Uni est également scruté de très près par tous les acteurs du football professionnel anglais…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Capture vidéo Arsenal (Youtube)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer