Economie

Les revenus de sponsoring de Ligue 2 ne décollent pas

Alors que le dernier rapport financier publié par la LFP met en évidence les difficultés rencontrées par la Ligue 2 afin d’accroitre ses revenus opérationnelles, les recettes de sponsoring du championnat illustrent parfaitement cette tendance. En très légère hausse au cours des dernières années, cette source de revenus ne parvient pas à retrouver son niveau d’avant crise. Explications…

D’après le dernier bilan financier publié par la LFP, la Ligue 2 a connu une faible hausse de ses revenus opérationnels de l’ordre de 3%. Une croissance molle dans laquelle s’inscrivent pleinement les revenus de sponsoring du championnat : entre les saisons 2012-13 et 2013-14, les recettes publicitaires de la L2 ont seulement progressé de 0,49%, passant de 42,944 M€ à 43,197 M€ !

Cette stagnation des recettes de sponsoring subie par le championnat au cours des dernières années ne lui permet pas de retrouver son niveau d’avant crise. En effet, lors des exercices 2007-08 et 2008-09, la Ligue 2 était parvenue à générer des revenus publicitaires supérieurs à 50 M€ en atteignant respectivement 51,695 M€ et 52,105 M€ de recettes. La sévère contraction des investissements publicitaires traversée à partir de la saison 2009-10 a provoqué une véritable cassure. Et les perspectives ne sont pas forcément enthousiasmantes : même si la LFP prévoit une croissance un peu plus dynamique concernant les revenus publicitaires 2014-15 du championnat, la Ligue 2 ne devrait tout de même pas dépasser la barre des 45 M€ de recettes de sponsoring pour la saison en cours.

evolution revenus de sponsoring ligue 2

Quelle est la répartition des revenus publicitaires en Ligue 2 ?

Même si les revenus publicitaires de Ligue 2 sont moins concentrés que ses recettes de billetterie ou les revenus de sponsoring de Ligue 1, les cinq clubs générant les plus grosses rentrées financières en 2013-14 représentent tout de même plus de 42% des revenus totaux. Il s’agit majoritairement de clubs possédant une dimension financière leur permettant d’envisager la Ligue 1 (Stade Brestois, SM Caen, AS Nancy-Lorraine, RC Lens). D’ailleurs, leur passé récent parmi l’élite a permis à ces clubs de nouer des contacts solides avec des partenaires commerciaux qui explique les revenus publicitaires importants générés en Ligue 2.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • A l’inverse, les 10 formations du championnat générant le moins de revenus publicitaires ne représentent que 27% du montant total. Ce groupe de formation est composé de clubs de bénéficiant pas d’un engouement populaire important. Un manque de ferveur qui réduit le nombre de passages TV en prime-time et qui pénalise leur potentiel d’attraction commerciale.

    revenus de sponsoring ligue 2 2013-14

    Alors que certains clubs de Ligue 1 ont largement tiré profit de leurs nouvelles enceintes pour considérablement accroître leurs revenus de sponsoring, le phénomène est nettement moins impactant en Ligue 2. Ainsi, le club du HAC, qui bénéficie du stade Océane depuis la saison 2012-13, n’a pas enregistré une hausse significative de ses recettes commerciales depuis la livraison de son nouveau stade. Le club havrais flirte toujours avec la barre des 3 M€ de revenus de sponsoring, ne parvenant pas à créer une croissance vigoureuse grâce à son nouvel outil.

    revenus sponsoring havre ac

    Malgré un contexte économique difficile rend difficile toute croissance commerciale vigoureuse, certains clubs parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas du FC Tours qui a connu une hausse significative de plus de 100% de ses revenus de sponsoring, passant de 1,474 M€ en 2012-13 à 3,072 M€ lors de l’exercice 2013-14. Malheureusement, cette hausse n’est pas la traduction d’un renforcement du potentiel commercial du club. En réalité, il s’agit plutôt d’une hausse d’investissements de son actionnaire principal, Jean-Marc Ettori, qui est également PDG de Corsicatours, sponsor maillot du club tourangeau.

    sponsoring tours fc

    Clairement, la Ligue 2 devra mener une réflexion collective afin de renforcer son potentiel commercial et de dynamiser ses revenus. La mise en commun de la commercialisation de certains espaces permettant aux annonceurs de construire un plan média à l’échelle nationale, l’utilisation de nouveaux outils de commercialisation, le renforcement des liens avec le tissu industriel local… sont des pistes à explorer afin de générer une croissance vigoureuse de cette source de revenus dans les années à venir.

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer