Economie

River Plate signe un contrat équipementier record

Alors que le mythique club de River Plate était proche de la banqueroute à l’issue de l’exercice 2013, la formation de Buenos Aires poursuit son redressement tant sur le plan sportif que financier. Le club argentin profite notamment de son titre en Copa Libertadores pour renégocier ses contrats de sponsoring. Explications…

On pensait que l’inflation des contrats équipementiers était réservée aux clubs européens. Après les incroyables sommes accordées à Manchester United et au Bayern Munich, certains spécialistes imaginaient la firme Adidas se réserver pour une éventuelle renégociation de contrat avec le Real Madrid. Une attente qui gèlerait la politique d’investissements de l’équipementier allemand lors de renégociations avec d’autres partenaires.

Mais il n’en est rien. La marque aux trois bandes n’a pas hésité à répondre aux conditions financières imposées par la direction de River Plate afin de renouveler son engagement aux côtés du club argentin. Ainsi, l’équipementier allemand vient de s’engager pour un nouveau contrat de 6 ans avec le récent vainqueur de la Copa Libertadores contre une somme de 60 M USD ! River Plate percevra donc 10 millions de dollars par saison de la part de son équipementier.

D’après les informations rapportées par Sports Pro Media, il s’agit désormais du plus lucratif contrat équipementier du championnat argentin. Le grand rival de Buenos Aires, le club de Boca Juniors, perçoit annuellement 8 M$ de la part de son équipementier Nike. La réévaluation obtenue par River Plate devrait également placer le club au sommet de la hiérarchie continentale en attendant d’autres renégociations potentielles, notamment au sein du championnat brésilien.

Pour le moment, la stratégie opérée par Rodolfo D’Onofrio, président de River Plate depuis 2014, fonctionne à merveille. Alors que le dirigeant argentin avait hérité d’une situation financière catastrophique, avec une dette supérieure à 40 M€ et un déficit d’exploitation supérieur à 4 M€ par exercice ; ce dernier s’est appuyé sur la notoriété du club pour faire immédiatement gonfler ses recettes de sponsoring. Outre le contrat négocié avec Adidas, River Plate a également signé dernièrement un accord de sponsoring manche avec Netshoes à hauteur de 1,5 M$ par saison. Précédemment, le sponsor Tramontina ne déboursait que 650 000 $ par saison pour avoir cet emplacement. D’autres sponsors sont aussi venus se greffer au projet initié par D’Onofrio à l’image de BBVA ou encore de Coca-Cola.

En plus d’avoir redressé les finances en un temps record – River Plate a présenté un résultat net positif lors de l’exercice 2014-15 – D’Onofrio a également permis à River Plate de retrouver une place au sommet de la hiérarchie sportive continentale. Ainsi, le club a remporté la derinière édition de la Copa Libertadores. Ce nouveau titre continental permet de renforcer la stratégie d’internationalisation de River Plate, qui cherchera à l’avenir à générer de plus en plus de recettes en provenance des marchés étrangers.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


Source photo à la Une : © Club Atlético River Plate (Facebook)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez4
Partagez8

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer