Economie

River Plate redresse ses finances

Alors que la formation argentine de River Plate était proche de la cessation de paiement en décembre 2013, la nouvelle direction du club a restructuré les finances et prévoit un résultat net positif dès la saison 2014-15. Comment la nouvelle équipe dirigeante a-t-elle opéré ? Réponse sur Ecofoot.fr…

Lors de l’intronisation de Rodolfo D’Onofrio en tant que président du club en décembre 2013, River Plate se trouvait dans une posture financière très délicate. Le club le plus titré d’Argentine accumulait alors 445 millions de pesos argentins de dettes, soit environ 41,52 M€ de passif.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




De plus, la situation financière de River Plate ne cessait de s’aggraver. Entre septembre et décembre 2013, soit en seulement 4 mois de compétition, le club accumulait un nouveau déficit d’exploitation de l’ordre de 43,5 millions de pesos argentins soit 4,06 M€. Rodolfo D’Onofrio héritait donc d’une situation financière critique avec une cessation de paiement qui guettait le club pour la fin de saison.

La situation financière du club de River Plate n’est pas un cas isolé en Argentine. A l’image des clubs brésiliens, les formations majeures du championnat argentin accumulent les bilans déficitaires depuis de nombreuses années. Les cinq clubs majeurs du championnat (River Plate, Boca Juniors, Independiente, Racing Club et San Lorenzo) accumulaient un déficit de 162,5 millions de dollars pour l’exercice 2011-12.

La direction de River Plate cherche à revaloriser la marque du club

Face à cette situation financière très délicate, l’équipe de Rodolfo D’Onofrio a immédiatement tenté d’inverser la situation en s’attaquant en priorité à l’accroissement rapide des sources de revenus du club tout en réaménageant sa structure financière.

La première piste d’optimisation des revenus identifiée par D’Onofrio concernera les recettes de sponsoring. Le président de River Plate estime que le club exploite mal la renommée de sa marque. Ainsi, il décide rapidement d’internaliser la cellule marketing du club afin d’accroître significativement cette source de revenus.

rodolfo d'onofrio

Le nouveau président de River Plate, Rodolfo D’Onofrio, cherche à remettre à flots les finances du club.

Une orientation stratégique qui va rapidement payer : pour la saison 2014-15, River Plate prévoit d’enregistrer 126 millions de pesos argentins contre 66,5 millions en 2013-14 selon le trésorier du club, Andres Ballotta. Cette progression des revenus de près de 90% est notamment due à la renégociation de contrat de sponsoring maillot avec BBVA (+ 54%). Le club a également changé de partenaire de sponsoring manche avec l’arrivée de Netshoes qui permet de doubler la somme collectée pour cet emplacement. Le club a aussi doublé le montant de son accord commercial négocié avec Coca Cola. Enfin, Rodolfo D’Onofrio a négocié l’ensemble des contrats en dollars américains : une condition qui permet de protéger le club contre une éventuelle dévaluation du peso argentin.

Au niveau de la restructuration financière, Rodolfo D’Onofrio s’est engagé sur deux autres chantiers. Tout d’abord, il s’est attardé à baisser les charges supportées par le club. Son premier combat a concerné la masse salariale. D’Onofrio estimait que le club de River Plate comptait beaucoup trop de joueurs professionnels sous contrat ce qui plombait les comptes du club. Ainsi, pour la saison 2014-15, le président a réduit le nombre de joueurs de l’effectif à 20 éléments.

Enfin, D’Onofrio s’est également engagé à négocier de nouvelles modalités de remboursement envers les créanciers du club. Pour cela, D’Onofrio a réussi à rallonger les échéances afin que le poids de la dette soit supportable. D’Onofrio est également parvenu à convertir une partie de la dette du club – détenue initialement en dollars américains – en peso argentin contre une légère hausse du taux d’intérêt.

La stratégie employée par D’Onofrio sera gagnante en cas de dévaluation du peso argentin. En effet, le nouveau président est parvenu à sécuriser des nouvelles sources de revenus en dollars tout en convertissant le passif du club en peso argentin. En cas de dévaluation de la monnaie locale, le remboursement de la dette sera alors facilité pour River Plate.

D’Onofrio possède déjà de nouveaux projets

Les premiers travaux entrepris par la nouvelle direction ont déjà permis d’inverser quelques tendances. Entre décembre 2013 et août 2014, le niveau d’endettement de River Plate est passé de 445 à 405 millions de pesos argentins. De plus, le trésorier de River Plate prévoit pour l’exercice 2014-15 un résultat net positif de l’ordre de 18 millions de pesos.

La direction du club compte surfer sur les bons résultats sportifs de River Plate (leader du championnat d’ouverture après 9 journées) pour optimiser de nouvelles sources de revenus. La direction a notamment communiqué sur un record de ventes de maillots sur la boutique en ligne durant le mois d’août 2014. Un record qui permet d’accroitre les revenus merchandising du club. Le maillot de l’ex avant-centre bordelais Fernando Cavenaghi est le plus vendu parmi les fans.

Outre l’optimisation des revenus de sponsoring et de merchandising, Rodolfo D’Onofrio compte également s’atteler aux revenus de billetterie. Pour cela, le président de River Plate souhaite réaliser des travaux de modernisation du célèbre stade de River Plate, El Monumental, afin d’accroitre sa capacité. Comptant actuellement 61 000 places assises, D’Onofrio souhaite bénéficier dans un avenir proche d’une enceinte de plus de 80 000 sièges. D’Onofrio tente actuellement de convaincre les autorités locales de financer une partie du projet afin de concrétiser ses plans…

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer