Economie

La Russie se prépare à un raz-de-marée touristique durant la Coupe du Monde

En plein chantier pour l’accueil du Mondial 2018, le gouvernement russe a plusieurs fois pris la parole ces derniers mois au sujet du plan de financement de l’événement. Ce dernier envisage de nouveaux projets afin de répondre à une estimation haute du flux touristique généré par l’événement. Explications…

L’agence officielle de tourisme de la Fédération de Russie a dévoilé cette semaine ses projections en matière de flux touristique durant l’organisation du Mondial 2018. L’agence affiliée au gouvernement russe a décidé de retenir l’hypothèse haute afin de s’équiper en conséquence en matière d’infrastructures. Une hypothèse étonnante alors que la situation géologique du pays est actuellement tendue.

Ainsi, la Russie s’attend à recevoir sur son territoire la venue de 2,8 millions de touristes en provenance de l’étranger. Il s’agit d’un nombre 40% plus élevé par rapport à l’organisation des Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi en février 2012. Si le chiffre officiel n’a pas encore été dévoilé par le Brésil, l’organisation de la Coupe du Monde avait attirée 2 millions de touristes étrangers en Allemagne et 310 000 en Afrique du Sud selon les sources officielles des deux pays.

La Russie a donc validé une hypothèse haute afin de s’équiper en conséquence. Un flux important qui doit aider le pays à rentabiliser l’organisation d’un tel événement. Alors que le Brésil avait misé sur une dépense moyenne de 2 500 $ par touriste durant l’événement, un comportement similaire rapporterait quelques 7 milliards de dollars à l’économie russe.

La Russie doit réaliser un effort sur ses infrastructures touristiques

Si la prévision de l’office du tourisme russe s’avérait exacte, le pays devrait alors réaliser un effort supplémentaire en matière d’équipements et d’infrastructures pour accueillir un tel flux. D’après un rapport remis par la FIFA, seules cinq villes hôtes sur onze possèdent actuellement les structures capables d’accueillir convenablement un tel flux touristique.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • La ville de Nizhniy Novgorod pose notamment problème. Possédant actuellement 5 500 chambres d’hôtel, la capacité hôtelière de Nizhniy Novgorod doit être portée à 8 000 selon la FIFA afin de répondre correctement aux flux de touristes générés par l’événement. Afin de pallier à ce manque, le gouvernement régional a ordonné la construction de 11 hôtels supplémentaires financés par le gouvernement fédéral.

    Au niveau national, le gouvernement russe a validé un plan de construction de 100 000 chambres d’hôtel additionnelles afin d’être en capacité de recevoir près de 3 millions de touristes. Une décision qui a outrepassé les exigences de la FIFA qui avait recommandé la construction de 60 000 chambres supplémentaires.

    La Russie souhaite rentabiliser rapidement ses investissements

    Malgré la baisse du rouble en raison des sanctions internationales prononcées contre la Russie, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il n’y aurait pas de hausse de coûts concernant l’organisation du Mondial. Alexei Milovanov, dirigeant de la société publique Arena 2018 chargée de la construction des stades, a indiqué dernièrement  à la presse locale que le budget était inchangé. « Les coûts sont fixes. Ils ne sont pas indexés à la valeur du dollar » a ainsi expliqué Alexei Milovanov. Le gouvernement justifie cette stabilisation des coûts par l’utilisation de matières premières et de main d’œuvre provenant exclusivement de Russie.

    Alexei Sorokin, directeur général du Comité d’Organisation du Mondial 2018, a dernièrement fait un point sur le budget de l’événement. La Russie a prévu de débourser 22,5 milliards de dollars pour la réception du Mondial 2018, soit le montant le plus élevé de l’histoire de la Coupe du Monde. Le secteur public prend en charge 60% de l’enveloppe et 40% de la somme est financée par des groupes privés. Néanmoins, ce budget n’intègre pas certains grands travaux de modernisation des infrastructures du pays tels que l’extension de certaines lignes de chemin de fer évaluée à près de 15 milliards de dollars.

    coûts organisation coupe du monde

    Devant l’ampleur des sommes dépensées, la Russie espère rentabiliser au maximum ses investissements durant l’événement. L’accueil des touristes revêt alors un enjeu primordial. Néanmoins, le pays a intérêt à apaiser les tensions géopolitiques l’entourant afin d’atteindre les objectifs fixés. La Russie a désormais un peu moins de quatre ans pour remédier à cette problématique majeure…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer